PROJET AUTOBLOG


L'Étudiant libre

Site original : L'Étudiant libre
⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Le Parti des Bloggeurs

mardi 1 avril 2014 à 07:41
De nos jours, de plus en plus de partis, représentant différents intérêts. Les bloggeurs ne veulent pas être en reste. Voici notre manifeste, lançant officiellement le parti des bloggeurs ! À nous le Parlement Européen !
picture
L’Internet a perdu une bataille !
Mais l’Internet n’a pas perdu la guerre !

Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique de la peur déraisonnée des pédonazis et des méchants hackers, oubliant l’honneur, livrant le pays à la servitude des grandes firmes de logiciels propriétaires, des marchands de cyber-armes et des lobbys culturelles. Cependant, rien n’est perdu !

Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale, contre les citoyens. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donné. Un jour ces forces écraseront l’ennemi. Il faut que l’Internet, ce jour-la, soit présente à la victoire. Alors, elle retrouvera sa liberté et sa grandeur. Tel est mon but, mon seul but !

Voila pourquoi je convie tous les internautes, où qu’ils se trouvent, à s’unir à moi dans l’action, dans le sacrifice et dans l’espérance.
Notre patrie est en péril de mort.
Luttons tous pour la sauver !
Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des entreprises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de notre économie, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force financière et politique, de l’ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les lois, le lobbyng et la désinformation qui nous font reculer. Ce ce sont les lois, le lobbyng et la désinformation qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour l’Internet. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car l’Internet n’est pas seul ! Il n’est pas seul ! Il n’est pas seul ! Il a un vaste Empire derrière lui. Il peut faire bloc avec une armée d'internautes qui tiennent le savoir de la liberté et continue la lutte. Il peut, comme les internautes, utiliser sans limites l’immense coopération héritée de la culture libre et des hackers.

Cette guerre n’est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n’empêchent pas qu’il y a, dans l’univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd’hui par la force politique, nous pourrons vaincre dans l’avenir par une force politique supérieure. Le destin du monde est là.

Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance d’Internet ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas.

VIVE L’INTERNET !

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-255.html


Le crime de guerre

dimanche 30 mars 2014 à 12:27
Article invité écrit par Alphonse
Cet article ne remet pas en cause la monstruosité d’Hitler, mais montre néanmoins une relativisation vis-à-vis d’autres tyrans tout autant sanguinaires et dont on en parle peu (ou moins). La place prédominante de ce fou dans les médias ne saurait excuser d’autres crimes, que l’on oublie trop souvent. Cet article espère rendre justice ! À noter que le génocide fait par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale a permit de créer le concept de « Crime contre l’Humanité ». En voici quelques autres.
Souvent à la télé (documentaires) ou en cours d’histoire ou dans les livres quand on parle de Hitler on le décrit comme un monstre machiavélique, un homme sans cœur qui n’a ni foi ni loi.
On le traite de tout les noms et la question qui me vient à l’esprit n’est pas s’il mérite tous ces surnoms (et il les mérite) mais s’il est différent ?
Qui est donc Hitler ?
Hitler c’est un dirigeant politique qui est devenu chancelier par élection du 30 janvier 1933 au 30 avril 1945 coupable de plusieurs crimes de guerre, mais en quoi il est différent des autres dirigeants (surtout de cette époque 1933 au 1945) ?
Voici une liste[1] non exhaustive des massacres et des génocides commis à cette époque :

Ce qui me frappe le plus dans cette liste ce n’est pas le nombre de massacres, mais ces pays qui passe de victimes a coupable comme Israël qui massacre des Palestiniens ou les Arméniens ou encore le pays des droits de l’homme (France) qui, pendant l’Occupation, faisait la même chose au même moment en Afrique. Rassurez-vous, la Grande-Bretagne faisait de même !
Hitler était terrible, mais il n’était pas le seul.
L’histoire est écrite pars les vainqueurs et on le remarque très bien si on regarde la liste des Prix Nobel de la paix

Finalement, cette récompense n’a que peu de valeurs.

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-259.html


Message de service

samedi 29 mars 2014 à 20:44
L’adresse du flux RSS à changé. La nouvelle adresse est http://etudiant-libre.fr.nf/feed.php
De plus, le site dispose d’un flux atom : http://etudiant-libre.fr.nf/feed.php?type=atom
désolé du dérangement.

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-257.html


Se révolter contre l’ordre établi est-il légitime ?

dimanche 23 mars 2014 à 15:10
J’ai décidé de ressortir ma dissertation de philosophie du bac blanc, alors qu’à ce moment précis, on vote pour les municipales.
De nous jours, de nombreux pays se sont révoltés contre l’ordre établi. On peut citer l’Égypte, la Libye, la Tunisie, l’Ukraine, le Venezuela, le Brésil, la Syrie… ainsi, alors que le monde s’embrase et que l’ordre ancien laisse esquisser un ordre nouveau, de se poser la question de savoir si la révolte contre l’ordre établi est justifiable. Dans quels cas la révolte est légitime et dans quel cas il est illégitime ?
Avant de se poser la question sur la légitimité de la chose, il faut bien comprendre les enjeux.
Un ordre établi peut-être considéré comme quelque chose tenant de la tradition, ce qui est communément admit. Il peut être de nature politique, comme un gouvernement, sociétale, culturelle… La révolte est ainsi une remise en cause d’un ordre établi, qui engendra la construction d’un autre.
La révolte peut-être perçue comme quelque chose de légitime. C’est un droit garant de la démocratie.
L’ordre peut-être remise en question en présence d’injustice. C’est ainsi que la Révolution Française de 1789 a remit en cause la monarchie absolue, les luttes contre l’esclavage contre un rapport de dominant/dominé fort ou Mai 68 contre un certain ordre.
Cette remise en cause est un droit inaliénable pour les démocraties. Dans la déclaration des droits de l’Homme de 1793 (quelques années après la fameuse de 1789) promettant un droit à la révolte si le gouvernement ne respectait pas les intérêts du peuple.
À cette déclaration, on peut rajouter le contrat social de Rousseau. On élit un gouvernement certes, mais en échange, il doit représenter le peuple !
Les révoltes servent aussi à préserver la morale.
En effet, il est nécessaire que la loi naturelle, morale soit au-dessus des lois prescrites. Car certaines lois peuvent sembler injustes, et c’est donc un devoir moral de les corriger. C’est ce que prônait Thoreau dans sa désobéissance civile. Néanmoins, cette désobéissance doit être collective pour qu’elle soit efficace.
Cette morale fait écho à la notion de justice. Une morale ne peut exister sans justice, car la justice est le fondement même de la morale. La révolte doit donc être juste pour être légitime.
En partant de ce postulat, on doit se révolter en présence d’injustice. L’esclavage est injuste, car on contraint des hommes, pourtant égaux avec nous, à être en position d’infériorité. En les affranchissant, on rétablit la justice.
De plus, un ordre établi à une époque peut sembler idéal, mais il n’est pas forcément dans une autre. Il y a ainsi une notion de progression morale de l’ensemble de l’humanité. Alors que avant, il semblait juste d’établir la loi du Talion (œil pour œil, dent pour dent), à une époque où on détruisait tout une tribu pour une simple affaire de viol, aujourd’hui, cela nous semble anachronique. Il est donc évident ce qui est approprié à une époque ne l’est plus à une autre !
Néanmoins, dans de nombreux cas, la révolte est illégitime.
En effet, elle peut servir des causes injustes.
Par exemple, certaines révolutions ont engendré des conséquences bien pire que celles qu’elles voulaient annihiler. On se souvient tous de la Terreur en France après la Révolution Française, ou de l’accession au pouvoir des Frères musulmans en Égypte (et de la République Islamique en Iran en 1971).
Certaines causes sont aussi non justifiables et utilise la révolte uniquement en outil pour semer le chaos et ainsi venir au pouvoir. On peut citer les nombreux cas de talibans au Moyen-Orient ou les guérillas en Amérique Latine.
Certaines causes veulent faire régresser l’ordre établi, et enlever à certains des droits. On peut citer en France, en 2013, les « manifs pour tous », contre le mariage des LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Transsexuel).
Enfin, certains utilisent la révolte pour instaurer un ordre totalement injuste, comme le putsch d’Hitler dans les années 1930.
Finalement, la violence, inéducable par la révolte, n’est pas toujours une solution préconisée. Asimov disait que « la violence est le dernier argument des imbéciles ».
La voie de la non violence, à l’instar de Gandhi, peut permettre de lutter contre l’ordre établi. En effet, sans verser une seule goutte de sang, il a réussi à libérer l’Inde du joug des Anglais.
Brassens, pour critiquer les fanatiques-kamizazes voulant imposer leurs idées a écrit la chanson « mourir pour des idées ». Il y a une parole pleine de sens « mourir pour des idées, oui, mais de mort lente », montrant que, un des moyens pour montrer son désaccord est de transformer en actes nos paroles et nos opinions.
Le changement peut aussi se faire par l’éducation. En éduquant les enfants contre un schéma de pensée, ils peuvent se prémunir contre les préjugés. Ainsi, par seulement le biais d’une éducation, dans certains villages de l’Inde, et en seulement une seule génération, le système des castes à complètement disparu.
Finalement, selon Rousseau, le contrat social permet aux citoyens d’avoir des lois justes, auquel ils s’y soumettront. Puis-ce que ces lois sont justes, car écrite par le peuple, il est complètement inutile de se révolter, car il n’y a pas de mécontentement. Les lois évolueront tout simplement au grès du « mûrissement » morale de la civilisation.
Ainsi, dans certains cas, la révolte est justifiée, en absence de justice et allant contre la volonté et l’intérêt général. Néanmoins, certaines révoltes sont injustifiés, car il n’y a aucune base morale ou de justice. Finalement, pour changer le monde, il y a des alternatives pacifiques, la violence n’étant pas la meilleure des solutions.
En cette phase de crise mondiale, le monde étant en pleine mutation, et où s’esquisse très légèrement un nouvel ordre mondial, on pourra se questionner sur les moyens choisis pour y accéder.

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-256.html


la partialité du net

mardi 18 mars 2014 à 12:38

source : http://www.laquadrature.net/en/net-neutrality-dangerous-loopholes-remain-after-key-vote-by-lead-eu-parliament-committee
Tout les bits naissent libre et égaux en droit. Mais certains sont plus égaux que d'autres.
Adieu innovation, adieu espace des temps hippies, bienvenue à l'ère du web poubelle abrutissant et adieu la culture.
Facebook, Twitter, Youtube seront prioritaire sur Wikipedia, The Pirate Bay et kernel.org.
On peut s'attendre à de la censure. Censure ? Oui, comme le 11 mai 1933 à Berlin :

picture
Autodafé. Source : wikimedia commons

Les monopoles seront renforcées et les petits seront encore plus petits.
L'ère de l'insouciance est finie, l'ère du réveil a commencé.
Mais la résistance n'est pas morte. Vive la liberté ! On va trouver des parades.

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-254.html


Error happened ! 0 - Undefined variable: xml In: /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php:75 http://anadrark.com/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/?22 #0 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(75): exception_error_handler(8, 'Undefined varia...', '/home/anadrark/...', 75, Array) #1 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(361): VroumVroum_Feed_Exception::getXMLErrorsAsString(Array) #2 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(845): VroumVroum_Blog->update() #3 /home/anadrark/anadrark/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/index.php(1): require_once('/home/anadrark/...') #4 {main}