PROJET AUTOBLOG


L'Étudiant libre

Site original : L'Étudiant libre
⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Allons enfants de laaaaaaa patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiie

dimanche 14 juillet 2013 à 12:20

Ah le 14 juillet, le défilé militaire sur les champs-Élysées... Pas pour moi. Tout de suite, on va dire que je n'aime pas la France. Si, j'aime son patrimoine (naturel, historique, gastronomique), mais le 14 juillet rassemble de nombreuses idées fausses. Une fois qu'on connait la vérité, la "fierté du patriotisme" tombe comme un soufflet.
Vous pensez que le 14 juillet est la prise de la Bastille pour lutter contre le pouvoir royal, avec des canons et tout le mythe autour ?
Que néni !
<figure>
<a href="http://anadrark.com/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/media/61618607.Prise_de_la_Bastille.jpg" data-original-source="http://etudiant-libre.fr.nf/"img/Prise_de_la_Bastille.jpg""><img src="http://anadrark.com/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/media/61618607.Prise_de_la_Bastille.jpg" data-original-source="http://etudiant-libre.fr.nf/"img/Prise_de_la_Bastille.jpg"" alt="" style="max-width:100%"/></a>
<figcaption><i>Prise de la Bastille</i>, d'après <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Hou%C3%ABl">Hoüel</a></figcaption>
</figure>
Déjà, c'était qu'une poignée du bas peuple, illettré, qui avec leurs fourches voulaient récupérer un peu de poudre pour manifester parce qu'ils manquaient de pain ! Bien loin des idéaux des Lumières à vrai dire ! D'ailleurs, la date du 14 Juillet ne fut qu'un <a href="http://www.etaletaculture.fr/culture-generale/le-14-juillet-ne-fete-pas-la-prise-de-la-bastille/">compromis</a> !
Passons ensuite à la Marseillaise. Selon une étude, c'est <a href="http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/01/25/01008-20120125ARTFIG00438--la-marseillaise-plus-facile-a-chanter-que-les-autres-hymnes.php">l'hymne</a> la plus facile à chanter ! N'importe qui peut brailler la Marseillaise ! Le mélomane que je suis à mal aux oreilles.
Maintenant, passons aux paroles. Avec tout d'abord des <a href="http://www.etaletaculture.fr/culture-generale/les-paroles-de-la-marseillaise-a-la-loupe/">erreurs syntaxiques</a> énormes, quelque chose me choque <q>Mugir ces féroces soldats</q> : Mugir ? Comme les vaches (Meuuuh) ? De Gaulle avait raison, les français sont des veaux !
Avec un chant sanguinaire, demandant l'appel aux armes, dans un monde auquelle la paix est indispensable, ce n'est qu'anachronique !
Et que dire des prix faramineux avec ces avions, ces défilés, ces feux d’artifices (pour rappeler les canons).
Et puis, la prise de la Bastille n'est qu'un évènement parisien, et Paris n'est pas la France tout entière !
A l'instar de <a href="https://www.youtube.com/watch?v=Cz9NOhwK1yo">Brassens</a>, le jour du quatorze juillet, je reste dans mon lit douillet !
Qwerty

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-173.html


Pourquoi je préfère écrire plutôt que parler

samedi 13 juillet 2013 à 08:43

Certaines personnes insistent (parfois lourdement), pour que je communique avec eux via VOIP. Je vais donner ici les raisons contre cette utilisation.
Je considère déjà l'utilisation d'un logiciel respectueux de l'utilisateur (pas Skype qui nous espionne), et me concentrer uniquement sur des points non techniques. Je parlerai de mon cas, c'est à dire d'une personne lettrée (bien sûr que les enfants de maternelle ou les illettrés, préféreront la VOIP, ils ne savent ni lire, ni écrire)
Un langage écrit permet de mettre les choses aux clair. Avant d'envoyer un message, on peut le relire, vérifier une tournure... Et faire quelque chose d'assez réfléchi. Un langage oral, lui, est plus spontané, certes mais quand on se dispute, on peut vite dire des choses que l'on regrette. Il y a plus aussi de distance, un détachement de ce que l'on dit. Généralement, à l'écrit, les débats sont plus argumentés et ne finissent pas (trop) en insultes. On n'est pas subjugué par ses émotions.
Un autre point, c'est l'internationalisation. Même si on n'est fatigué, on peut quand même parler avec quelqu'un avec un fort accent, bègue... sans trop faire d'efforts de concentration.
Un autre point, et c'est peut-être personnel, c'est que j'ai tendance à parler vite, voir trop vite, et on me demande souvent de répéter. J'ai horreur de me répéter. Avec quelque chose d'écrit, ça reste, il suffit que la personne relise.
Après, certes, je suis conscient que le langage parlé est plus simple, spontané chez certaines personnes (normal, on commence à parler avant d'écrire), mais moi, je préfère le langage écrit. Personnellement, mon écriture est plus fluide que lorsque que je parle (a fortiori à de parfaits inconnus)
Sinon, généralement, j'écoute de la musique, et j'ai horreur qu'il y ait des gens qui parlent par dessus.
Peut-être que mon point de vue peut sembler de quelqu'un de timide, mais je suis loin de l'être. Juste que je préfère lire et écrire plutôt que d'entendre et voir. Cela me permet d'être plus efficace !
Maintenant, je vous demande les arguments POUR la VOIP (et via les commentaires, pas via VOIP, petits canaillous !)

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-170.html


Une idée pour améliorer la cryptographie : la part du linguistique

samedi 6 juillet 2013 à 09:32

De nos jours, l'augmentation de la puissance des ordinateurs, permettent de déchiffrer rapidement les messages, réduisant à peau de chagrin le temps de comprendre un message. On peut donc, légitimement se poser la question de savoir si la cryptographie est toujours valable de nos jours. Par cryptographie, j'entends un chiffrement mathématique, à l'aide d'algorithmes complexes.
De tout temps, et surtout en temps de guerre, de cacher un message de l'ennemi.
Par exemple, la Résistance, pendant la seconde guerre mondiale, essaye de cacher des messages par des phrases anodines comme "la tante Michèle à mangé chez Yves, elle a aimé la tarte tatin", signifiant le lancement d'une opération.
Ma grand-mère me racontait, que, pendant la guerre, deux personnes dans son village étaient aviateurs. Pour pas que les messages ne soient compris par l'ennemi, par les japonais, ils parlaient dans leur patois local.
Dans les deux cas, on voit que le message est caché par l'ignorance.
Bien sûr, de nos jours, avec l'analyse sémantique, on risque de déchiffrer ces messages.
Cependant, je pense qu'on pourrait doubler, en plus de la cryptographie traditionnel, joindre nos messages d'allusions connus seulement des deux membres de la communication.
Comme ça, si le chiffrement est "cassé", le message reste incompréhensible. On a donc une double sécurité.
Le seul point faible, c'est qu'il faut que les deux membres de cette communication comprennent et ont le même "bagage" linguistique. Ce bagage doit pas être trop démocratisé, car sinon, en cas de déchiffrement, le message sera compris par ceux qui l'auront intercepté.
Bref, tout un programme.
Ainsi, grâce aux pouvoirs de la langue et des mathématiques, on arrive à une sécurité importante.
Qwerty

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-169.html


Les nouveaux mots de la langue française : c'est quoi ce massacre ?

samedi 29 juin 2013 à 11:52

Je ne suis pas un grand défenseur de la langue française, ni d'une langue élitiste. Pourtant, je trouve que les nouveaux mots mis dans le dictionnaire sont tout simplement affreux, horribles, horripilanst et désolants.
Quand je vois des mots tels que « bombasse », « kéké », « chelou », « kop », je ne peux être que désolé. Que le passage de mots argotiques soit accepté et mis dans le dictionnaire, cela en vient à légitimer leur emploi, tant qu'à l'oral et qu'à l'écrit. Pourtant, quand je les entends, j'ai les oreilles qui saignent. Quand je les lis, j'ai les yeux qui saignent.
On assiste peu à peu à une perte de la beauté de notre langue, qui formait jadis des mots basés sur des belles langues, comme le latin ou le grec, avec, par exemple, nécrophobie. Nécro mort, phobie, peur. La peur de la mort. Si on ne connaissait pas un mot, il suffisait de le décortiquer !
Quand je vois des termes comme « Googoler », « Tweeter », qui appartiennent à des marques rentrer dans le dictionnaire, ça me rend triste qu'on privatise ainsi les mots. Certes, sopalin, frigidaire et bien d'autres sont hérité de marques, mais pas au point de faire des verbes.
Quand je vois des mots, comme « hashtag » rentrer dans le dictionnaire, alors qu'on a déjà un mot beaucoup plus élégant, le « mot-clé », cela ne peut que m'attrister. Quand je vois que « palmé » ne désigne plus que les pattes du canard, mais un gagnant du festival de Cannes, ça me fait que doucement glousser de rire.
J'ai bien l'impression, que par ces nouveaux mots, on essaye de simplifier la pensée, et donc de créer une novlangue. Si seulement on essayait, par de nouveaux mots, d'inventer de nouveaux concepts, et donc d'élargir notre perception !
Qwerty

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-168.html


Quelques citations célèbres (8)

samedi 22 juin 2013 à 14:54

Voici la suite et fin des <a href="/news-165.html">citations latines</a>, pour briller dans les soirées et dans les cours de récrés !
<i>Audentes fortuna juvat </i>(La fortune sourit aux audacieux) Virgile
<i>Aut Caesar, aut nihil</i>(être César (Empereur) ou rien) Devise de César Borgia (1475-1507)
<i>Cedant arma togae</i> (Les armes cèdent à la toge) Cicéron. Elle marque la puissance du pouvoir civil (la toge) sur le pouvoir militaire (les armes)
<i>Errare humanum est</i>(l'erreur est humaine) <del>Sophocle</del> Sénèque (merci Dwayn)
<i>Cogito, ergo sum</i> (je pense, donc je suis) Descartes
<i>Homo homini lupus</i> (l'homme est un loup pour l'homme) Plaute
<i>Memento Mori</i> (souviens-toi que tu es mortel) Phrase glissée à l'oreille des généraux romains victorieux pour qu'ils se souviennent l'aspect fugace d'une victoire.
<i>Mens sana in corpore sano</i> (Une âme saine dans un corps sain) Juvénal
<i>Pecunia non olet</i> (L'argent n'a pas d'odeur). L'empereur Vespasien. Suite à un impôt sur les urinoirs publics, les romains plaisantaient avec ça. Titus lui rapportant les faits, l'empereur lui fit sentir une pièce, et lui sortit cette phrase.
<i>Oderint dum metuant</i> (qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent). <del>Tibère</del> Catigulla (merci Dwayn)(empereur tyrannique)
<i>Panem et circenses</i> (du pain et des jeux du cirque) Juvénal
<i>Qui bene amat bene castigat</i> (qui aime bien châtie bien)
<i>Verba volant, scripta manent</i> (les paroles s'envolent, les écrits restent)
Qwerty

Source : http://etudiant-libre.fr.nf/news-167.html


Error happened ! 0 - Undefined variable: xml In: /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php:75 http://anadrark.com/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/?38 #0 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(75): exception_error_handler(8, 'Undefined varia...', '/home/anadrark/...', 75, Array) #1 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(361): VroumVroum_Feed_Exception::getXMLErrorsAsString(Array) #2 /home/anadrark/anadrark/autoblog/autoblog.php(845): VroumVroum_Blog->update() #3 /home/anadrark/anadrark/autoblog/0e2e472b2e543d2375ef02374766429874444bec/index.php(1): require_once('/home/anadrark/...') #4 {main}