reflets.info

source: reflets.info

La haine en bandoulière

Mon, 29 Jul 2019 11:56:49 +0200 - (source)

Elle remplace les idées, tue les débats, déshumanise

La venue en France de Greta Thunberg a fait exploser en vol bon nombre de figures du landerneau médiatique. Ou peut-être a-t-elle seulement servi de révélateur.

Greta Thunberg au parlement européen - CC BY 2.0

La démocratie, en tout cas chez les Athéniens, c'était la prise de parole, le débat, la discussion. Les idées s'affrontent. L'éloquence fait ou défait les projets. Dans le nouveau monde, visiblement, on porte sa haine en bandoulière. On l'affiche, elle supplante la réflexion, évidemment, mais surtout, prenant la forme d'insulte et d'attaques, elle remplace la discussion, le débat d'idées. Les récentes manifestations d'encoprésie verbale sur les réseaux sociaux, à propos de la venue en France de Greta Thunberg traduisent l'esprit de l'époque.

Il ne s'agit pas de débattre pour savoir si Greta Thunberg apporte quelque chose ou pas au débat sur le réchauffement climatique. Si ce qu'elle dit est pertinent ou pas. Il s'agit de l'attaquer sur son physique, son âge, une supposée maladie mentale, on en passe tant les attaques sont basses et haineuses.

Comment en arrive-t-on a attaquer aussi violemment une enfant de seize ans ? Mystère.

Laurent Alexandre, le gourou auto-proclamé, puis proclamé par la presse, de l'intelligence artificielle, a ainsi osé :

Je suis pas jaloux de @GretaThunberg ! J’aimerais pas avoir des TOC graves, une dépression infantile, un mutisme sélectif, un Asperger avec monoideation et des troubles alimentaires graves me conduisant à être minuscule! Je respecte l’enfant malade mais regrette sa manipulation.

Et bien entendu, il ajoute une inversion des rôles pour se dédouaner de ses attaques haineuses...


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles