PROJET AUTOBLOG


Zythom

Site original : Zythom
⇐ retour index

25 ans dans une startup - billet n.43

jeudi 7 février 2019 à 05:00
Introduction - billet n.42

La date du déménagement approchant, je prends mes billets d'avion pour m'occuper du matériel informatique, et en particulier des machines de la salle serveurs.

Le jour J, j'arrive à l'aéroport Mohammed V de Casablanca, et je rallume mon téléphone portable. Presque aussitôt, je reçois un SMS du directeur du campus de notre antenne de Casablanca : il faut que je l'appelle d'urgence...

Bonjour Zythom, nous avons un problème avec le propriétaire des locaux dans lesquels nous étions en location. Il réclame un montant financier scandaleux pour nous laisser partir. J'ai déposé plainte mais le temps que l'affaire soit jugée... Et le propriétaire a fait appel à des gros bras pour nous empêcher de déménager notre matériel vers notre nouveau bâtiment !

Des gros bras...

Je me présente le lendemain matin devant l'ancienne école et je passe effectivement devant trois personnes qui filtrent les personnes et empêchent toute sortie de cartons ressemblant à ceux d'un déménagement !

Une fois dans les locaux, la directrice des études me fait part de son plan : nous allons exfiltrer les serveurs sous une couverture avec sa voiture via le parking souterrain !

C'est ainsi que nous avons descendu, par les escaliers de secours, les six étages du bâtiment et chargé deux serveurs de virtualisation, un NAS, un routeur et une console d'admin dans un coffre de voiture, et cachés le tout sous une couverture. La directrice des études et moi-même, assis à l'avant de la voiture, discutions tranquillement alors que nos cœurs battaient la chamade. Ni vu, ni connu, nous sommes sortis du parking du bâtiment, au nez et à la barbe du propriétaire et de ses nervis...

C'est le déménagement le plus rocambolesque auquel j'ai participé. J'avais laissé les sauvegardes dans les anciens locaux au cas où nous nous serions fait interceptés et le matériel détruit ou endommagé.

J'ai pu rapidement remonter la salle serveurs, rétablir les services informatiques et les sauvegardes, le tout branché sur le nouveau matériel réseau qu'il a fallu s'approprier. Le propriétaire de notre ancienne location a été débouté de toutes ses demandes et condamné, bien plus tard.

Par contre, une fois rentré en France, tous les nouveaux moyens informatiques allaient être gérés à distance par mon équipe et moi-même.

A effectif constant...

Billet n.44

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.

Le propriétaire nous cherche encore...



Source : https://zythom.blogspot.com/feeds/1125275027361608616/comments/default


25 ans dans une startup - billet n.42

mardi 5 février 2019 à 05:00
Introduction - billet n.41

En effet, depuis plusieurs années, la startup a exporté son modèle hors de France, dans un pays magnifique en plein boom : le Maroc. J'ai déjà eu l'occasion sur ce blog de raconter quelques missions épiques à Casablanca pour installer la salle serveurs et les postes clients.

Je dois aussi à ce campus distant de belles aventures, parfois stupides, mais souvent riches de belles rencontres.

Mais ce qui n'était qu'un petit campus dans des locaux loués allait devenir un projet sérieux, avec la construction d'un bâtiment en propre : un immeuble de 6 étages allait sortir de terre en quelques mois. Cette fois-ci, pas question d'assister aux réunions de chantier, ni de proposer des solutions techniques : tout le chantier a été conçu et suivi par un architecte particulièrement à l'écoute des besoins d'une école d'enseignement supérieur. J'ai simplement veillé à certains détails comme le nombres de prises électriques pour chaque poste de travail, la double clim dans la salle serveurs, la qualité du câblage réseau, du wifi partout, etc. J'ai même prévu une prise étanche en extérieur pour une éventuelle caméra sur le toit...

Une école est sortie de terre avec une capacité de 500 étudiants.

Mais le déménagement n'allait pas du tout se passer comme prévu !

Billet n.43
--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.

La réponse de Deep Thought... N'oubliez pas votre serviette !
(Source image Wikipédia)



Source : https://zythom.blogspot.com/feeds/5065009717099394705/comments/default


25 ans dans une startup - billet n.41

jeudi 31 janvier 2019 à 05:00
Introduction - billet n.40

Nous sommes en 2013 et un projet assez lourd va venir s'ajouter à ma liste des tâches et à mes responsabilités : la construction d'une résidence étudiante sur le campus de l'école. J'avais amené l'idée au retour d'une visite de mon ancienne école où j'avais constaté la présence d'une résidence étudiante réservée aux étudiants de première année. En discutant avec le directeur général, celui-ci avait tout de suite compris qu'une telle proposition de prestation est un avantage concurrentiel quand un étudiant fait le choix de sa formation. On imagine toujours les étudiants faisant des choix très rationnellement quand il s'agit d'engager tout leur avenir, mais dans les faits tous les détails comptent.
Disposer d'une offre de logements réservés est un avantage très concret quand il s'agit de choisir son école, surtout pour des étudiants internationaux.

Bref, d'une idée lancée dans une conversation, le projet s'est transformé en réalisation concrète, une fois les financements trouvés par le directeur général. Un magnifique projet qu'il a fallu mener à bien...

J'ai ainsi assisté à de nombreuses réunions, du choix du projet d'architecte, jusqu'au suivi du chantier qui a duré deux ans. Pendant les phases d'études et de chiffrages, j'ai été amené à proposer l'utilisation de la chaufferie de l'école (surdimensionnée lors de la construction initiale), l'utilisation du système de contrôle d'accès des badges des étudiants, le raccordement par fibre optique à l'établissement pour bénéficier de son accès à un internet haut débit, la prévision d'un local technique permettant à chaque logement étudiant de s'équiper à la demande d'une box fibre chez l'opérateur de son choix si la prestation gratuite de l'école ne suffisait pas, l'installation de panneaux solaires pour l'eau chaude, le respect des normes HQE++, l'installation de systèmes de comptage énergétique individuels, etc.

Le bâtiment est sorti de terre, et chaque semaine j'assistais aux réunions de chantier. Grâce au travail acharné de l'architecte et des sous-traitants, les 150 logements étudiants seront livrés dans les temps, au mois de juillet, juste avant les choix de logements de la rentrée.

Pendant ce temps-là, le système d'information se développait, mais trop doucement aux goûts des utilisateurs. Surtout ceux du deuxième campus...

Billet 42 \o/

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.




Source : https://zythom.blogspot.com/feeds/5343002750873260528/comments/default


25 ans dans une startup - billet n.40

mardi 29 janvier 2019 à 05:00
Introduction - billet n.39

Le service informatique est alors constitué de 4 personnes : deux administrateurs informatiques, un assistant technique et moi-même. Les deux administrateurs assurent le fonctionnement opérationnel de l'infrastructure réseau, la sécurité, l'administration des 70 serveurs et l'adaptation de l'ERP aux besoins sans cesse évolutifs de l'entreprise. L'assistant technique assure le support niveau 1, et j'occupe le poste de DSI et Directeur Technique.

Le nouvel ERP couvre parfaitement les besoins initiaux de l'entreprise, mais ceux-ci évoluent rapidement, et pas toujours de manière simple. La tâche est ardue et l'équipe est fortement sollicitée pour ajouter des fonctionnalités au fur et à mesure de la croissance de la startup, devenue une belle entreprise de 1000 utilisateurs sur deux campus. Nouveaux programmes pédagogiques, nouvelles interactions avec de nouveaux outils du système d'information, arrivée d'un LMS, etc.

Le système d'information grandit, mais pas les ressources humaines le faisant fonctionner.

J'en prends cruellement conscience avec un taux d'insatisfaction en hausse des utilisateurs du système d'information. Mais j'ai toujours le soutien de la direction générale, qui m'explique qu'il faut que je fasse avec les ressources humaines qui sont les miennes. Nous sommes trop petits pour agrandir l'équipe.

Il faut "optimiser".

Oui, mais la pression des utilisateurs sur l'ERP et la nécessité d'augmenter ses possibilités va augmenter... L'équipe prend sur elle, je prend les coups, la tension monte.

Billet n.41

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.




Source : https://zythom.blogspot.com/feeds/9107609368779202895/comments/default


25 ans dans une startup - billet n.39

jeudi 24 janvier 2019 à 05:00
Introduction - billet n.38

Tous les DSI vous le diront, mener à bien un projet d'évolution de l'ERP de l'entreprise est un sujet délicat qu'il faut prendre très au sérieux. Beaucoup des processus vitaux de l'entreprise sont organisés autour de son ERP.

Après avoir obtenu le feu vert du directeur général, et son appui, j'ai démarré le projet de remplacement de l'ERP : cahier des charges, analyse des produits du marché, comparatifs, groupe de travail, copil, maquetage, décision, préparation, formation, etc. Toutes les étapes d'une gestion de projet classique sont déroulées pendant deux ans.

La chance de ce projet aura été d'être mené juste après plusieurs mois d'une analyse qualité menée par tous les acteurs de l'entreprise. Tous les processus métiers étaient décrits et organisés sur le papier (et bien entendu dans la tête des acteurs).

La deuxième chance de ce projet était le soutien indéfectible de la direction générale dès qu'il y avait des grincements de dents.

La troisième chance a été l'implication de tous les acteurs clefs de l'entreprise, et en particulier "les petites mains", qui avaient compris assez vite le côté "vital" de la réussite du projet.

Après deux années d'efforts, la bascule vers le nouveau système a eu lieu. Les données sont reprises depuis l'ancien système et tout le monde bascule vers le nouveau, après des formations adaptées. 80% des besoins sont rapidement couverts, puis 90% et enfin 100%.

Mais le service informatique est dans le rouge.

Billet n.40

--------------

Ce récit est basé sur des faits réels, les noms et certains lieux ont été changés.




Source : https://zythom.blogspot.com/feeds/6527004167086462266/comments/default