Conan The Barbarian : 2011 vs 1982

Posté le 01 août 2012 rédigé par Anadrark classé dans Non classé

conanaffiche1982
Affiche de Conan le Barbare (1982)
conanaffiche2011
Affiche de Conan le Barbare (2011)
Attention ! Si vous n'avez pas vu ces deux films, cet article contient des éléments importants des scénarios. Après vous faites comme vous voulez, vous êtes prévenus.

En début de semaine, je cherchais un film à regarder, en farfouillant, je tombe sur Conan le Barbare (2011). Je savais pertinemment qu'il ne serait pas aussi bon que LE Conan le Barbare (1982), mais je pensais tout de même passer un bon moment à voir un musclé en pagne étriper des gens (oui je suis d'un naturel positif).

La première fois que j'ai "vu" le film, je n'ai vu que 30 minutes. Je me suis ennuyé, même les scènes de combats m'ont paru molle - bien que la scène de baston de Conan enfant contre les débiles de la forêt est bien fichue. Il a commencé à baver sur Madame Esclave Boobs A l'air, et j'ai arrêté.

Je ne vais pas m'embêter à retracer l'histoire du monde de Conan, ce serait trop long, donc je vous renvoie à la page wikipédia (qui est plutôt bien foutue).
Deux petites fiches techniques :

Conan the Barbarian (1982)
Réalisé et scénarisé par John Millus
Musique par Basil Poledouris
Rôle principal : Arnold Schwarzenegger

Conan the Barbarian (2011)
Réalisé par Marcus Nispel
Scénarisé par Thomas Dean Donnelly, Joshua Oppenheimer, Andrew Lobel, Sean Hood (il fallait bien tout ça pour une telle bouse)
Musique par Tyler Bates
Rôle principal : Jason Momoa

Commençons par un avis concis et objectif sur Conan 2011 : Si vous n'avez jamais vu et entendu parler d'un autre film Conan le Barbare, vous pourrez peut être passer un moment pas si mal. Bien qu'un peu longuet, ça se laisse regarder.

Continuons avec un avis subjectif.
Donc le film commence, l'intro est pourrave et la musique pas très inspirée, mais bon, passons (pas pour la musique, mais on verra ça plus tard).
Ah tiens ? Conan naît au beau milieu d'une baston générale, par césarienne et sans anesthésie. Bon pourquoi pas après tout ? C'est un bourrin, il naît en bourrin. Logique.
Je passe les scènes pitoyables de l'enfance de Conan (mise à part la baston citée plus haut) et la longueur phénoménale de la reconstitution du masque, scène inutile et ennuyeuse. Le reste du film s'enchaîne sans problème, pas la peine de rester concentrer sur le scénario, vous le voyez venir à 20 kilomètres.
D'ailleurs, on aurait du sous-titré le film "Prince of Cymmeria" tellement la ressemble avec le Prince de Perse (Prince of Persia, pour ceux qui ne suivent pas) est frappante : acrobaties en tout genre, un côté "jme la pète à balle" insupportable, toussa.

La fin est la pire fin que j'ai vu pour le moment dans un film. Franchement, vu comment il galère, sa brune doit faire dans les facile 250kg (qu'elle cache bien), parce que si elle faisait dans les 50 kg, Conan la soulèverait comme une feuille de papier.

Voilà, critique Conan 2011 finie.

Maintenant, un avis concis et objectif sur Conan 1982 : Ce film est à voir absolument au moins une fois.

De mon point de vue, ce film est un chef d’œuvre. Le scénario est bon, les acteurs sont bon, la musique est excellente. Certes, le film peut paraître un peu lent, mais pour un film d'il y a 30 ans, il est génial et n'a pas si mal vieilli.

Et maintenant vient le moment de la comparaison entre les deux.
D'abord, comparons les deux acteurs :

conan1982vs2011
Devinez lequel est le vrai Conan ?

Donc Conan s'est transformé en Prince of Persia avec des muscles... Génial, franchement, il fait trop barbare quoi.
Pourtant, Jason Momoa n'en est pas à son premier rôle de barbare puisqu'il le joue à la perfection dans la saison 1 de Games of Thrones, dont je n'ai vu que l'épisode 1, dans lequel il n'apparaît pas forcément beaucoup, et pourtant, il est convaincant. Il lui est arrivé quoi ? Il a perdu tout son charisme... Un vrai/faux manque de tact typiquement barbare, qui fait vraiment peine à entendre parfois, et son côté prétentieux/séducteur m'insupporte vraiment.
Arnold Schwarzenegger s'en sort royalement, il parle peu, rarement pour ne rien dire, est infiniment fois plus charismatique que Jason Momoa, il reste humble, se montre presque intimidé par certaines relations sociales. Bref, le jeu d'acteur est beaucoup plus poussé en 1982 qu'en 2011 (cette remarque vaut pour beaucoup d'autres films, soit dit en passant).

Franchement, l'enfance de Conan 2011 : Choyer par son père, qui l'entraîne pour qu'il devienne un guerrier qu'il est déjà, bravo.
Enfance de Conan 1982 : Impuissant face à la mort de ses parents, il passe son enfance à faire tourner une roue au milieu d'esclaves qui meurent les uns après les autres.
Petite anecdote, j'ai comparé les premiers mots qu'on entend de la bouche de Conan dans les deux films :
2011 : "J'ai terminé père" (réponse à son paternel)
1982 : "Ecraser ses ennemis, les voir mourir et entendre les lamentations de leurs femmes" (réponse à un de ses maîtres, Conan étant un esclave)
Franchement, ça se passe de commentaire.

On continue la comparaison ou on s'arrête là ? On continue.

Parlons bande-son, étant amateur de musique et ayant adoré la bande-son de Conan 1982, j'attendais Conan 2011 au tournant.
La bande-son n'est pas foncièrement mauvaise, elle s'écoute facilement et n'est pas désagréable, mais est oubliable. Largement oubliable.
Plutôt que de faire un long discours, je vous laisse seul juge. Voici les musiques de prologue de Conan 1982 et Conan 2011.

Prologue de Conan 1982 - Anvil of Crom


Prologue de Conan 2011 - Prologue (titre de ouf guedin)

Incomparable non ?

Là où on pouvait attendre Conan 2011 au tournant, c'est pour les scènes de combats, près de 30 ans après, on aurait pu avoir de belles chorégraphies de combats, et je sais qu'il y a certains films que j'apprécie énormément juste pour les combats (le premier Ong-Bak par exemple).

Pas la peine de l'attendre de ce côté là : les combats sont majoritairement mous et sans grand intérêt mis à part les moulinets avec leurs épée (so impressive), les mecs sont constitués de 95% d'hémoglobine (le syndrome Kill Bill) et saignent pour un rien. Moi, quand je me cogne le dos contre un caillou, je perd pas 15L de sang, c'est normal ?
Donc côté combat, Conan 1982 reste devant malgré les différences techniques indiscutables, les combats, bien que pas très rythmés (pas d'effets spéciaux grandiloquents à l'époque) sont bien mieux chorégraphiés et bien plus intéressants à suivre. Ils sont d'ailleurs parfaitement intégrés au scénario et il y a peu de combat juste pour faire un combat, contrairement au combat dans la baie de Shaipu dans Conan 2011, qui est clairement là pour faire LE combat du film, et qui est un échec, même si les effets spéciaux des hommes sables sont sympa, le combat est vraiment inintéressant.

Tiens, finissons par ça : le scénario. Là, Conan 2011 se prend la raclée de sa vie.
Certes, la ligne directrice est plus ou moins la même :
Méchant -> tue parent, vole épée -> Recherche du méchant -> Méchant spotted -> Premier contact : Conan down -> Press Start to continue -> Deuxième contact : pan dans la gueule du méchant et des sous-méchants -> The end

Cependant, les détails d'un scénario font toute sa richesse, dans Conan 1982 : Conan est un voleur à la base, il cède à la facilité de la richesse (beh c'est un voleur quoi), voyage pour tuer le méchant (la richesse, c'est trop mainstream), se fait spotted et pourrir la gueule, reviens, il kidnappe la fille du roi, sa nana crève, il pourri les sous-méchants, puis le méchant, et la fille du roi se rend compte de l'impuissance de son "Dieu", dans l'épilogue, on sait que Conan devient roi.

Dans Conan 2011 : le méchant cherche un sang pur, le trouve, oh hasard, Conan est là, sang pur s'enfui, est rattrapée (hasard), Conan les voit (hasard), et bute tout le monde, sauf sang pur. Conan tend un piège au méchant, se fait pourrir, il baise sang pur, sang pur se fait chopper par le méchant (quel chance), Conan le retrouve (hasard), va lui péter la gueule dans un décor qui me fait penser à Indiana Jones et le Temple Maudit. Conan dégomme tout le monde, sauve sang pur (qui pèse son poids), et ils vécurent heureux, chacun de leur côté (pirouette scénaristique en mousse).

Dites moi que vous trouvez que Conan 1982 est plus recherché... Pitié...

Bon, je crache beaucoup sur la tronche de Conan 2011, mais techniquement (mis à part le décor "toile de fond", à la scène de l'attaque du temple...), il est largement au dessus.
Le Conan de 1982 souffre de son âge, certaines incrustations (notamment celle de la scène d'introduction) sont immondes, certains doublages sont ratés, des détails qui trahissent son âge.

Je ne vous conseillerai pas Conan 2011, que je n'ai pas vraiment aimé même en oubliant le Conan de 1982, mais par contre, je vous encourage vivement à vous procurer le Conan de Barbare de 1982, même si certains défauts techniques peuvent vous gêner, vous regarderez un très bon film.


Mots clés : Opinions, Pseudo Critique

1 commentaire

#1 lundi 21 septembre 2015 @ 22:33 Bonnie (mais c'est pas un pseudo) a dit :

Totalement d'accord avec toi, la version de 1982 est largement au dessus, rien que la musique me donne des frissons ! Et puis... c'est Schwarzy quoi ! Malgré les défauts techniques, Conan a tout de même bien vieilli, je ne me lasse pas de le regarder :D



Ecraser ses ennemis, les voir mourir et entendre les lamentations de leurs femmes ! BIM



Bonnie

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot dcbgj ? :