Random musical discovering part 6

Posté le 23 avril 2016 rédigé par Anadrark classé dans Non classé

Pendant que tout le monde prétend aimer Prince, moi je partage des trucs que j'aime, parce que j'en ai rien à foutre.

Sun Worship - Pale Dawn
Découverte très récente, donc c'est le seul album que j'ai écouté d'eux pour le moment, mais putain.
Pas de chichi, ça part dès le début, ça s'arrête à la fin. Pas de breaks bizarres, d'ambiances à la con, juste des riffs collés qui fonctionne très bien.
L'inconvénient c'est que le tout peut paraître très linéaire, même si je ne l'ai clairement pas vécu comme ça. La voix peut rebuter aussi au début, rien de méchant, mais quand on écoute du blak-métla fréquemment, ce n'est pas une voix habituelle. Bref, écoutez-en, c'est de la bonne.

Static Goat - Signs of The End
Ah Static Goat, quelle grand histoire. C'est grâce à ce projet désormais enterré (c'est la dernière sortie :'( ) que j'ai mis un pied dans la harsh noise.
Oscillant entre harsh noise, noise ambient, rythmic noise et harsh noise wall, ce projet n'a cessé de me transporter du début à la fin. Cet ultime album (compilation en vrai mais on s'en fout) n'échappe pas à la règle.
Une sortie toute en nuance avec des rythmes entêtants et une ambiance générale qui vous emmènera au fin fond de votre esprit malade.

Le bandcamp du groupe ayant fermé, voici un autre endroit ou vous pourrez écouter cette perle.

Vorpal Sword - Pain
Encore un album / morceau de béhème. Un peu particulier ce coup-ci. Ma passion pour les étiquettes le classerait en black harsh metal noise. Rien que ça.
Un équilibre fragile qui est géré de main de maître par l'unique protagoniste du projet. L'intro harsh noise wall peut rebuter, mais passé les 15 secondes de celles-ci, c'est 15 minutes de black metal bien raw et vraiment inspiré entrecoupé d'interludes harsh noise (wall) / ambient qui s'enchaîne de bien belle manière. Un très gros coup de coeur.
Quoi ? Vous êtes encore en train d'écouter Static Goat ? Bon et bien lancez ça juste après. Vous me remercierez.

Igorrr - Hallelujah
Alors là, vous décrire ça va être une tannée, tant le bouzin est dense. Le terme "avant-garde" n'a jamais été aussi approprié pour parler d'un groupe comme Igorrr.
Si d'aventure, vous connaissez Pryapisme, il y a quelques similitudes entre les deux, surtout au niveau du n'importe quoi ambiant. Malgré tout, chez Igorrr, rien ne semble à côté de la plaque. Et c'est ça qui est magnifique.
Tout semble normal alors qu'objectivement... non, rien ne va plus, entre les rythmiques electro improbable, les samples chelou, les passages classiques, le chant clair ou les avalanches de violence type "onvatroviteçaydublackmaytal"... pourtant, tout s'enchaîne, d'une traite.
Si vous ne deviez écouter UN SEUL et unique morceau, le morceau d'introduction (Tout Petit Moineau) et une perle. Mais après, rien ne dit que vous n'allez pas vous faire embarquer dans l'univers complexe d'Igorrr.

Vous aurez donc compris que vous devez écouter tout ce qu'il y a ici. Sinon, bin je serai tout aussi indifférent.

Allez, en bonus, une reprise pour les vrai(e)s. Des bisous !


Mots clés : Random musical discovering, Musique

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot fmah ? :