PROJET AUTOBLOG


MonPuteaux.com (Puteaux 92800)

Site original : MonPuteaux.com (Puteaux 92800)
⇐ retour index

association CAP puteaux

lundi 25 juillet 2016 à 14:57

Grébert posted a photo:

association CAP puteaux

Source : https://www.flickr.com/photos/monputeaux/28506701256/


association CAP puteaux

lundi 25 juillet 2016 à 14:57

Grébert posted a photo:

association CAP puteaux

Source : https://www.flickr.com/photos/monputeaux/28506700176/


14 juillet endeuillé. Soyons unis et forts

vendredi 15 juillet 2016 à 20:01

13701080_10154346283881306_1357278727821005317_o

Ce 14 juillet devait être une fête à Nice, comme à Puteaux.
En ce moment douloureux, pensons aux victimes de cet horrible attentat, ainsi qu'à leurs proches.
Soyons unis et forts. 
Christophe Grébert

(photo : Nicolas G.)

<script src="//platform.twitter.com/widgets.js">

Source : http://www.monputeaux.com/2016/07/14-juillet.html


Le préfet Gardère en HLM à Puteaux : "toute la lumière devra être faite", déclare la ministre du logement

vendredi 8 juillet 2016 à 13:27

Parisien

Comment l'OPH de Puteaux a-t-il pu attribuer en 2014 un logement social au préfet Gardère alors que celui-ci déclare 190.000 euros de revenus annuels et qu'il est propriétaire de 10 logements ? La maire LR de Puteaux et présidente de l'office HLM, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a tenté de détourner ma question, mardi lors du conseil municipal du 5 juillet, en assurant que ce logement avait été attribué sur le contingent préfectoral.

Mais interrogée par le Parisien, la préfecture des Hauts-de-Seine dément : elle n'a aucune trace d'une demande d'attribution de logement social pour cet ex-flic proche de Nicolas Sarkozy et mis en examen depuis janvier pour corruption et détournement de fonds publics.

Face à cette nouvelle affaire, qui s'ajoute au rapport de l'Ancols dénonçant des graves irrégularités à l'OPH de Puteaux, la ministre du logement Emmanuelle Cosse a réagit : "Toute la lumière devra être faite sur les conditions dans lesquelles est intervenue cette attribution, et sur les responsabilités en cause. J’y veillerai personnellement et assure de la pleine mobilisation des services concernés pour cela".

La ministre annonce que le rapport de l’Agence nationale de contrôle du logement social (Ancols) sur l’Office Public de l’Habitat de Puteaux, présentant les conclusions de l’enquête déclenchée en mars sur le fonctionnement de cet établissement, sera rendu public à partir du 13 juillet prochain. Il permettra d’établir un constat détaillé sur d’éventuels dysfonctionnements et irrégularités dans la gouvernance de l’OPH de Puteaux et dans la gestion de son parc de logements.

COMMUNIQUE DE LA MINISTRE DU LOGEMENT SUR L'OPH DE PUTEAUX

Pour ma part, je demande à l'OPH de Puteaux d'engager toutes les procédures nécessaires pour obtenir la sortie du préfet Gardère d'un logement social dont il n'a visiblement pas besoin. Je demande ensuite à l'Ancols d'engager des poursuites contre ces multiples défaillances constatées à l'OPH de Puteaux.
Christophe Grébert

(photo : extrait du Parisien des Hauts-de-Seine)

<script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">

Source : http://www.monputeaux.com/2016/07/hlm-puteaux-gardere.html


Nous proposons de réhabiliter les locaux du commissariat de Puteaux. La mairie LR refuse

jeudi 7 juillet 2016 à 16:09

1412518308_ddec4ff298_b

Lors du conseil municipal de Puteaux, mardi 5 juillet, la majorité Les Républicains a refusé de voter un amendement présenté par le groupe d'opposition Le Rassemblement proposant de réhabiliter les locaux du commissariat de police nationale afin d'améliorer à la fois les conditions de travail des forces de l'ordre et l'accueil du public.

Les centaines de Putéoliens qui se rendent chaque année au commissariat, installé dans l'enceinte même de l'Hôtel-de-Ville, soit pour déposer plainte, soit pour récupérer un document administratif, peuvent le vérifier : les locaux, mis à la disposition de la police nationale par la commune, sont vétustes et exigus. Ils n’offrent pas aux policiers de bonnes conditions de travail et ils ne permettent pas non plus un bon accueil du public. 

A l'occasion d'une motion de soutien aux forces de l'ordre présentée par la majorité ceccaldiste, le groupe Le Rassemblement a par conséquent estimé utile de soumettre à vote l'amendement suivant : 

“Pour améliorer les conditions de travail des forces de l’ordre et renforcer la qualité de ce service public à Puteaux, la ville se propose, en collaboration avec le ministère de l’intérieur :

  • soit de réhabiliter les actuels locaux du commissariat au sein de l’Hôtel-de-Ville ;
  • soit de financer principalement ou en partie la construction d’un nouveau bâtiment en centre ville qui sera mis à disposition de la police nationale”.

Comme nous le propositions dans notre programme municipal en 2014, le nouveau commissariat de Puteaux pourrait être un bâtiment modèle et innovant. Il pourrait être aussi envisagé la réalisation d’une annexe de police dans le secteur de Lorilleux, entre les quartiers de la Défense et des Bergères.

La majorité Les Républicains/UDI a voté CONTRE cet amendement présenté par les élus Modem, PS, EELV et citoyens. "Les locaux du commissariat de Puteaux sont trop grands : ils nous ont demandé d'en reprendre 30m2", a justifié la maire en séance. Pourtant dans sa motion de soutien, la majorité municipale souhaite que plus de moyens soient mis à la disposition des forces de l'ordre (voir ci-dessous). La déclaration du maire semble donc incohérente et de bien mauvaise foi. 

Le soutien aux forces de l'ordre doit se traduire par des actes concrets en faveur de l'amélioration de la sécurité publique. Ou bien alors, il ne s'agissait pour la majorité municipale que d'une opération de récupération politique ? Ce vote CONTRE le démontre.
Pour ma part, je me suis clairement exprimé sur cette question dans un texte publié en 2014 : Pour une politique pragmatique de la sécurité.
Christophe Grébert

Motion-soutien

(photo : archives, Flickr)

<script src="//platform.twitter.com/widgets.js">

Source : http://www.monputeaux.com/2016/07/commissariat-puteaux.html