PROJET AUTOBLOG


MonPuteaux.com (Puteaux 92800)

Site original : MonPuteaux.com (Puteaux 92800)
⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Conseil communautaire de Puteaux et Courbevoie : 55.000 euros pour un site web

vendredi 6 février 2015 à 15:42

CC 10 février 2015 - Ordre du jourEric Césari, président UMP de Seine Défense, l'intercommunalité de Puteaux et Courbevoie, convoque un conseil le mardi 10 février 2015 à 20h en mairie de Puteaux. L'ordre du jour compte une douzaine de questions, dont le débat d'orientations budgétaires 2015.

Voir l'ordre du jour en pdf sur mon Drive.

Dans le cadre de ses délégations et donc sans consultation des élus de l'assemblée, Eric Césari annoncera au conseil communautaire l'achat d'un site web pour un montant de 33.426 euros TTC pour le design (société Thalamus) et le développement (société Artifica) + 21.600 euros annuels pour l'hébergement et la maintenance (société Artifica).

Pour un coût total de 55.000 euros la 1ère année, j'espère que ce site aura un contenu riche et qu'il ne se contentera pas d'afficher les têtes des élus !

Lors d'un précédent conseil communautaire, j'avais fait remarquer que nous versions 50.000 euros d'indemnités par an à 2 vice-présidents chargés de la communication et du numérique... mais que "Seine Défense" n'avait pas de site internet pour communiquer avec les citoyens... Pire, en séance nous nous apercevions que nos chers élus n'avaient même pas d'adresse mail !

A NOTER QUE LE NOM DE DOMAINE SEINE-DEFENSE.FR APPARTIENT À LA COMMUNE DE PUTEAUX.

Siteweb

Source : http://www.monputeaux.com/2015/02/site-web-seine-defense.html


La ville de Puteaux devant le tribunal pour non respect des droits de l'opposition

vendredi 6 février 2015 à 13:23

15153005120_37d8b478cd_zLa ville de Puteaux était jugée, jeudi 5 février 2015, par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise, suite à un recours déposé par le PS. En cause : le manque de respect des droits de l’opposition par la majorité UMP. Le recours mené par Maître Alexandre Gabard visait plus particulièrement 2 articles du règlement intérieur du conseil municipal de Puteaux relatifs à l’enregistrement des séances et à la tribune de l’opposition dans "Puteaux Infos". Lors de l’audience, le rapporteur public, dont l'avis est généralement suivi par les juges administratifs, a proposé l’annulation de ce règlement intérieur :

- Il a estimé que l’obligation faite aux élus d’informer le maire avant tout enregistrement, de déclarer cet enregistrement à la CNIL, et de se limiter à de petites zones décentrées pour poser les caméras, constituaient des limitations irrégulières au droit d’enregistrer les séances du conseil municipal. L’article du règlement correspondant est donc selon lui illégal. 

- Il a par ailleurs estimé que la taille des tribunes d’opposition dans le magazine "Puteaux infos" (1/8 de page par groupe), était excessivement limitée, vu la taille du journal municipal (100 pages par mois en moyenne). Il a donc considéré que l’article du règlement correspondant à ce sujet était également illégal.

Le Tribunal administratif rendra sa décision le 18 février.

En lire plus :

Nous demandons l’annulation du Règlement Intérieur du Conseil Municipal, sur le site du PS de Puteaux

- En septembre dernier, le maire a annulé un conseil municipal parce que je voulais le filmer, une décision illégale (voir la vidéo ci-dessous).

- Puteaux infos, un journal de propagande au service du maire de Puteaux et de son fils.

Source : http://www.monputeaux.com/2015/02/puteaux-au-trbunal.html


Crèches privées à Puteaux : "Tout va très bien Mme la Marquise" !

jeudi 5 février 2015 à 14:15

5086247356_b2e70ba220_z

Lors du conseil municipal de Puteaux du 19 décembre 2014, le maire a présenté un rapport sur les 3 crèches privatisées de la commune : les Oursons, les Roses et l'Oasis (Question 37 de l'ordre du jour). Selon ce rapport, il n'y a aucun problème dans ces crèches. Ce que l'opposition conteste, puisque de nombreux incidents s'y sont produits.

Voici le texte de l'intervention en séance de Bouchra Sirsalane, élue Modem, du groupe Puteaux pour vous :

"Dans ce rapport, vous jugez les exploitations des crèches privées satisfaisantes, voire excellentes. En termes de taux d’occupation et de revenus, ils sont effectivement satisfaisants pour ces sociétés. Ce sont des entreprises qui sont là pour faire des bénéfices. En septembre dernier, nous vous avons alerté sur l’importance de réaliser une évaluation de la qualité du service dans les crèches déléguées au privé. Malgré les alertes lancées depuis 2010, rien n’a encore été fait.

Encore une fois, vous démontrez un désinvestissement de votre part sur la question du bien-être de l’enfant.

Une crèche est un établissement où les enfants de 2 mois à 3 ans sont accueillis par un personnel qualifié, : puéricultrices et assistantes maternelles. La collectivité a pour obligation de veiller à la santé, à la sécurité, au bien-être et au développement des enfants qui fréquentent ces établissements.

Un enfant n’est pas un contrat. Nous vous demandons de cesser de penser qu’à l’argent, qu’à la rentabilité. Il s’agit de bébés, c'est-à-dire de personnes en devenir. Les parents qui confient leurs enfants à ces structures, participent aux financements de ces entreprises et donc à leurs profits. Vous devez leur garantir que leurs enfants bénéficient d’un accueil de qualité.

Nous renouvelons notre demande de réalisation - et de publication - d'une évaluation réelle et sérieuse avant de nous prononcer sur le renouvellement de l'exploitation de certaines crèches de Puteaux par des groupes privés. 

 Si nous ne sommes pas contre le principe de gestion des crèches par des prestataires privés, il nous semble indispensable de réévaluer les conditions des contrats passés avec ces sociétés, pour que le bien-être et la sécurité des enfants passent avant des critères financiers. Ce qui n’est actuellement pas le cas à Puteaux".

EN LIRE PLUS SUR LES CRÈCHES À PUTEAUX

Source : http://www.monputeaux.com/2015/02/creches-privees-puteaux.html


L'île de Puteaux grillagée : reportage sur France 3 Ile-de-France

mercredi 4 février 2015 à 19:35

France 3 Ile-de-France a diffusé ce soir un reportage sur la fermeture de l'île de Puteaux décidée par le maire UMP :

<script charset="utf-8" src="//platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript">

Source : http://www.monputeaux.com/2015/02/ile-de-puteaux-france3.html


Pourquoi le maire UMP a fermé l'île de Puteaux ? Une action anti-"Street Workout" ?

mercredi 4 février 2015 à 13:08

15812919154_f8d3cba5e3_zQu'est-ce qui peut bien pousser le maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a restreindre l'accès au parc de l'île de Puteaux ?

- D'une part, sa détestation de Jean-Christophe Fromantin, le maire UDI de Neuilly : en fermant le passage côté pont de Neuilly, elle interdit aux véhicules des services municipaux de Neuilly d'accéder librement aux espaces verts et installations sportives situés sur le territoire de Neuilly.

- Elle affirme que sa décision est motivée par des dégradations constatées dans le parc. C'est faux : vérification faite auprès du commissariat de police de Puteaux, aucune plainte, ni aucune main courante n'a été déposée pour des dégradations sur l'île de Puteaux

J'ai interrogé la maire en conseil municipal sur ces "dégradations". Elle m'a assuré qu'il y avait des rapports effectués par la police. Je lui ai alors demandé de préciser si ces constats avaient été enregistrées "auprès de la police municipale ou de la police nationale ?". Elle n'a pas répondu  sur ce point !
La police municipale peut peut-être produire des mains courantes, mais quelle est leur valeur, puisque cette police dépend hiérarchiquement du maire !

- Il y a peut-être une autre raison à la décision du maire UMP : chasser de l'île une population qu'elle considère comme indésirable, à savoir des jeunes qui viennent de toute la région parisienne pour pratiquer la "musculation de rue" sur l'île de Puteaux.

Le "Street Workout" est un phénomène venu des Etats-Unis qui se développe depuis quelques années en France. L'île de Puteaux, avec son parcours sportif, est devenue l'un des "spots" franciliens de ces pratiquants du sport en plein air :



La décision du maire ne serait-elle motivée que par sa volonté de chasser du territoire de Puteaux des jeunes passionnés de sport, mais qui auraient le défaut de ne pas être des électeurs de Puteaux, donc peu digne d'intérêt pour l'élue UMP ? Au lieu de brider une pratique sportive saine, pourquoi ne pas au contraire en faire un atout pour notre ville ? Mais la vision du maire UMP est petite et réactionnaire : la peur de l'autre entrainant le besoin de construire des murs et des grilles. Cela plait à un certain électorat.

<script charset="utf-8" type="text/javascript" src="//platform.twitter.com/widgets.js"> <script charset="utf-8" type="text/javascript" src="//platform.twitter.com/widgets.js"> <script charset="utf-8" type="text/javascript" src="//platform.twitter.com/widgets.js"> <script charset="utf-8" type="text/javascript" src="//platform.twitter.com/widgets.js"> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">

Source : http://www.monputeaux.com/2015/02/ile-de-puteaux.html