PROJET AUTOBLOG


MonPuteaux.com (Puteaux 92800)

Site original : MonPuteaux.com (Puteaux 92800)
⇐ retour index

Un Puteolien sans logement campe au pied de la mairie de Puteaux

mercredi 22 octobre 2014 à 00:04

Unnamed

Un habitant de Puteaux a décidé de camper au pied de la mairie de Puteaux, sous les fenêtres du bureau du maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Ce Putéolien nous informe qu'il se retrouve à la rue et que sa demande de logement social est restée sans réponse.

MISE À JOUR : LA POLICE MUNICIPALE EST INTERVENUE À 3H45 POUR LE DÉLOGER. IL VEUT MALGRÉ TOUT POURSUIVRE SON ACTION.

Je lui exprime ma solidarité. Le logement est le problème numéro un en Ile-de-France pour de très nombreuses familles. Pourtant, les responsables politiques nationaux - de droite comme de gauche - et certains maires ne mènent pas les actions suffisantes pour y répondre. Ainsi à Puteaux, la part du logement social, seul accessible pour le plus grand nombre, a baissé de 30% en 20 ans ! C'est le résultat de choix  politiques locaux parfaitement assumés en faveur du logement privé de grand standing excluant une part de plus en plus importante de la population.

Cette pénurie de logements s'ajoute aux autres problèmes - le chômage et la précarité - qui frappent encore plus durement les plus fragiles d'entre nous. Un mélange explosif. Pourtant, une vraie politique du logement pourrait y remédier. Qui peut croire qu'un pays comme la France ne puisse pas tous nous loger dignement !

Sans même parler des élus qui profitent de grands 5 pièces, il y a des logements HLM vides à Puteaux.  Pourquoi cet homme dort dehors sous une tente ?

Source : http://www.monputeaux.com/2014/10/puteolien-sans-logement.html


Logements HLM : 18 élus UMP de Puteaux m'attaquent mercredi au Tribunal

mardi 21 octobre 2014 à 16:44

ASSIGNATION-ELUS-UMP

Alors que des centaines de milliers de franciliens vivent dans des logements insalubres et attendent un toit digne, des élus UMP de la ville de Puteaux, logés dans de beaux HLM, m'attaquent mercredi 22 octobre 2014)devant le tribunal de Nanterre pour "violation de leur vie privée".

MISE À JOUR : LE JUGEMENT A ÉTÉ MIS EN DÉLIBÉRÉ AU 20 NOVEMBRE 2012. MON AVOCAT Jean-Marcel NATAF À PLAIDÉ LE DROIT À L'INFORMATION.

Dans une enquête publiée sur mon blog, j'ai en effet révélé que la moitié des élus UMP de Puteaux profitaient de logements sociaux, alors que dans le même temps ils menaient une politique conduisant à réduire la part du logement HLM dans la ville et refusaient la présence de membres de l'opposition au sein de la commission d'attribution des logements de l'OPH.

Ils me réclament 76.000 euros de dommages !

Pourquoi ? Pour avoir simplement dit la vérité ? Pour avoir dit NON à une énorme hypocrisie ? Pour avoir soulevé un débat qui dépasse le cadre de la seule vile de Puteaux ?

La manière dont sont attribués les logements sociaux est un scandale... à Puteaux particulièrement (*)

J'AI VOULU BRISER UN TABOU, ROMPRE LA LOI DU SILENCE SUR LA MANIÈRE DONT LES LOGEMENTS HLM SONT ATTRIBUÉS : LA JUSTICE ME TOMBE DESSUS

Que révèle mon enquête, quel en était l'objectif  ? Que les logements HLM ne sont pas principalement attribués aux personnes qui en ont le plus besoin. Pour cela, je risque d'être condamné ! Parce que la loi protège des élus qui ont oublié que leur rôle était de servir la communauté... et pas de se servir.

LIRE MON DOSSIER SUR LES ELUS UMP DE PUTEAUX LOGÉS EN HLM

(*Selon un rapport de la Mission interministérielle d'inspection du logement social publié en 2010, l'Office HLM de Puteaux "n'assure pas pleinement son rôle de bailleur social", son conseil d'administration "n'a pas délibéré sur sa politique d'attribution depuis 1995", "de nombreuses irrégularités ont été constatées dans le processus d'attribution des logements", l'Office "ne loge pas une population aux caractéristiques sociales très prononcées". L'OPH de Puteaux s'est en effet retiré "volontairement des politiques de prises en charges des publics prioritaires", notamment par le déconventionnement des logements. Seules 17,4% des personnes hébergées dans les HLM de Puteaux touchent une aide au logement contre une moyenne nationale de 49,4%, etc, etc...).

A LIRE :

- Merci à Marie-Anne Kraft pour son soutien sur Médiapart

PARTICIPEZ A MON COMITÉ DE SOUTIEN POUR M'AIDER A ASSURER MA DÉFENSE

<script charset="utf-8" src="//platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript">

 

Dix-huit élus UMP attaquent Christophe Grébert, dans Le Parisien des Hauts-de-Seine

Parisien231014

15424838697_cf0254212c_z

 

Source : http://www.monputeaux.com/2014/10/logement-hlm-elus-ump-puteaux.html


Utilisation détournée des fichiers "contacts" de la mairie de Puteaux ?

lundi 20 octobre 2014 à 14:12

CarolinechalUn Puéolien m'a envoyé le message ci-dessous :

Bonjour,
je viens de recevoir une demande assez curieuse émanant de "Caroline Chal", directrice de cabinet de la maire de Puteaux. Cette personne m'a fait une demande par mail de contact sur le reseau linkedin.
Or, il se trouve que :
1. Je n'ai pas de compte linkedin à l'adresse mail où j'ai reçu cette demande (le mien est sur une autre adresse) ;
2. Je ne connais pas cette personne.
J'imagine que cette demande a été faite dans le cadre d'un import de contacts, import possible à partir d'un carnet d'adresses.
Je suis donc curieux de savoir à quel titre cette personne a pu accéder à mon mail : via la newsletter de la ville de Puteaux ? via une base d'usagers de la ville, comme les personnes inscrites au conservatoire ou bénéfiant d'une place en crèche ?
En tout état de cause, j'ai l'impression qu'il y a eu un détournement de ce fichier pour d'autres usages. Ce qui me semble être contraire à la Loi Informatique et Libertés.
Cordialement.
M.V.

Le cabinet du maire dispose de milliers de contacts de Putéoliens. Par exemple, chaque demande écrite (demande de place en crèche, de logement, de places de parking, etc.. ) est enregistrée dans un fichier informatique avec les coordonnées de la personne demandeuse. De quelle manière ce fichier est conservé et utilisé ? Est-il déclaré à la cnil ?
Le cabinet du maire est l'organe politique au service du maire. Il n'est pas composé de fonctionnaires soumis aux règles liées à leur statut, mais d'employés sous contrat temporaire directement soumis au maire en tant qu'élu UMP. Ce sont des emplois politiques. L'usage de fichiers contacts de Putéoliens avec la mairie devrait donc leur être interdit.
J'interpellerai le maire sur cette question lors du prochain conseil municipal.
J'invite les Putéoliens qui ont remarqué un fait comparable à prendre contact avec moi.
Christophe Grébert
 
MISE A JOUR DU 22 OCTOBRE. J'AI RECU UN AUTRE TEMOIGNAGE
 
Capture d’écran 2014-10-22 à 06.42.50
 

"J'ai lu votre article sur l'invitation LinkedIn de Caroline Chal.
J'ai reçu la même invitation, ce qui m'a aussi interpelé. Ci-dessus une copie d'écran.
Je vous envoie ce mail à titre d'information, puisque vous demandez à ceux qui l'ont reçue de vous le signaler ; mais je ne souhaite pas que mon nom soit cité auprès de la mairie.
En revanche, je suis curieux de savoir à quel moment j'ai pu donner l'autorisation à la mairie, lors d'une collecte d'information personnelle, d'utiliser mes coordonnées à ces fins.
 Selon l'article 6 de la loi informatique et libertés, "
1° Les données sont collectées et traitées de manière loyale et licite ;
2° Elles sont collectées pour des finalités déterminées, explicites et légitimes et ne sont pas traitées ultérieurement de manière incompatible avec ces finalités."
GC"

Source : http://www.monputeaux.com/2014/10/detournement-contacts-mairie-de-puteaux.html


L'élection du seul conseiller municipal FN de Puteaux annulée par le Tribunal administratif (MIS À JOUR le 19/10 avec la RÉACTION DU FN92)

samedi 18 octobre 2014 à 17:13

Ob_d76320_gerard-brazon-interview3Dans un jugement rendu vendredi 17 octobre, le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise a décidé d'annuler l'élection de Gérard Brazon, le seul conseiller municipal Front national de Puteaux pour irrégularité dans la constitution de sa liste.

La liste "Puteaux Bleu Marine" avait rassemblé 5,95% des suffrages lors du 1er tour de l'élection municipale du 23 mars 2014, ce qui avait permis au FN d'obtenir 1 siège au conseil municipal de Puteaux. Suite à un recours de la fille de la compagne de l'ancien maire de Puteaux Charles Ceccaldi-Raynaud, qui n'avait pas réussi à présenter sa propre liste, il est apparu que l'un des colistiers du FN assure n'avoir jamais eu l'intention de figurer sur cette liste et conteste avoir signé sa déclaration de candidature. Selon une expertise graphologique, présentée au Tribunal par la belle-fille de Charles Ceccaldi, la signature de ce candidat involontaire aurait été contrefaite.

Sur cet élément principal, le Tribunal administratif a décidé d'annuler l'élection du conseiller municipal FN Gérard Brazon. La Liste Front National ayant été "irrégulièrement constituée", "il y a lieu pour le juge de l'élection de constater la vacance de ce siège", écrivent les juges de Cergy-Pontoise. "Les conditions mises au renouvellement du conseil municipal de Puteaux ne sont pas remplies", indique toutefois le tribunal administratif, notamment "eu égard aux écarts de voix entre les listes en présence".
Autrement dit, le conseil municipal de Puteaux va continuer à 42 membres sur 43 sièges, sans l'élu FN.

Gérard Brazon, qui conteste avoir présenté une fausse déclaration de candidature de l'un de ses colistiers, a un mois pour faire appel de cette décision devant le Conseil d'Etat afin de récupérer son siège. La "nièce" de Charles Ceccaldi devrait également faire appel, mais elle pour obtenir l'annulation de l'élection municipale et un nouveau vote, alors que les juges de Cergy-Pontoise estiment que cela n'a pas lieu d'être.

A suivre...

LE JUGEMENT DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE  EST SUR PUTEAUX DATA 

(photo : Gérard Brazon, site FN de Puteaux)

 

Mon commentaire :

La liste de Charles Ceccaldi-Raynaud n'avait pas pu se présenter aux élections municipales de mars dernier parce que l'un de ses membres figurait déjà sur la liste FN. Et aujourd'hui, c'est la liste FN qui perd son unique élu parce que ce même colistier affirme n'avoir jamais voulu être candidat... Où est la vérité ? 
Le résultat est que les 2 listes de droite non UMP ont toutes les 2 été éliminées ! Et le maire UMP a été élu dès le 1er tour !
Mais au fait, qui recevait quotidennement les demandes d'attestation d'inscription sur les listes électorales nécessaires à la déclaration individuelle de candidature ? Qui effectuait les premières vérifications et a pu immédiatement constater qu'un même habitant avait demandé 2 attestations pour 2 têtes de liste différentes ? N'était ce pas le travail du service des élections de la ville de Puteaux ? Ce service ne rendait-il pas compte quotidiennement au maire UMP de Puteaux chargé de signer ces attestations ? Ces attestations étant ensuite rendues signées dans des délais très variables...
Au final, à qui a profité cette tarabistouille ?
Christophe Grébert

 

MISE À JOUR DU 19/10 À 21H30 : GÉRARD BRAZON ET LE FN92 ONT PUBLIÉ UNE RÉACTION : ICI. Ils nient toute irrégularité et annoncent un appel devant le Conseil d'Etat. Le FN se dit victime de la guerre entre Charles et Joëlle Ceccaldi :  "Cette haine familiale pourrie la vie politique de cette ville, la rend effroyable sur le plan judiciaire et détruit des réputations uniquement pour satisfaire une vengeance, une haine effrayante. Nous sommes en tant qu'adhérents, sympathisants, colistiers et électeurs victime de cette haine".

Source : http://www.monputeaux.com/2014/10/fn-puteaux.html


Ebola : cas suspect de fièvre à Puteaux / MISE À JOUR 21H30 : PREMIERS TESTS NÉGATIFS

jeudi 16 octobre 2014 à 15:51

IMG_8256

Des pompiers en combinaison étanche ont évacué cet après-midi une habitante d'une résidence de la rue Voltaire à Puteaux. Il s'agit d'un "personnel médical souffrant d'une très forte fièvre", ont indiqué les pompiers. Le quartier a été bloqué par la police entre 11h et 15h30 (photo).

Selon Le Parisien, il s'agit d'une infirmière travaillant à l'hôpital militaire Begin de Saint-Mandé et qui a été en contact avec un membre de Médecins sans frontières contaminé au Liberia, évacué en France et déclaré guéri depuis.

Cette infirmière a été hospitalisée au service maladies infectieuses de l’hôpital Begin, où elle a été conduite sous escorte ultra sécurisée, explique Le Parisien sur son site.

9 véhicules et 24 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour transporter l'infirmière à l'hôpital, annonce l'AFP.

MISE À JOUR 21H30 : SELON BFMTV, Les premiers examens pratiqués sur l'infirmière se sont révélés négatifs. Une deuxième batterie de tests est en cours.

Source : http://www.monputeaux.com/2014/10/ebola-suspect-puteaux.html