MonPuteaux.com (Puteaux 92800) http://www.monputeaux.com/ Site original : MonPuteaux.com (Puteaux 92800) La sécurité à Puteaux face aux pollutions et à la bétonisation tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4d0c6e4200d ./?La-sécurité-à-Puteaux-face-aux-pollutions-et-à-la-bétonisation Wed, 11 Dec 2019 09:27:00 +0100

Tribune-pollutions

Voici la tribune du groupe Puteaux futur qui sera publiée dans le magazine Puteaux infos de janvier 2020. Elle est consacrée à la sécurité des citoyens face aux pollutions et à la bétonisation de notre ville :

La municipalité de Puteaux parle beaucoup de sécurité, et pourtant :

Selon l’OMS, la concentration de particules fines à Puteaux est trop élevée. Or, la mairie a refusé la mise en place d’une Zone à faible émission de particules concernant les véhicules les plus polluants.

Selon l’APUR, Puteaux est un “îlot de chaleur” avec des températures supérieures de 2 à 3 degrés. Lors des canicules, la différence atteint même 10 degrés ressentis. Or, la municipalité bétonise encore et coupe des arbres.

Selon BruitParif, Puteaux est l’une des villes les plus bruyantes d’Ile-de-France. Cette pollution sonore réduit votre durée de vie en bonne santé de 9 à 12 mois. Or, la mairie ne fait pas respecter les limites horaires des chantiers.

PortraitsC’est sans doute pour cela que, selon un classement du Parisien, Puteaux arrive à la 126e place des villes franciliennes où il fait bon vivre, alors que Neuilly est classé 2e, Suresnes 46e et Courbevoie 66e.

Au conseil municipal de Puteaux, pour votre sécurité, nous faisons des propositions pour limiter la bétonisation et réduire les pollutions.

Bouchra Sirsalane
et Christophe Grébert

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>

Tribune-pollutions

Voici la tribune du groupe Puteaux futur qui sera publiée dans le magazine Puteaux infos de janvier 2020. Elle est consacrée à la sécurité des citoyens face aux pollutions et à la bétonisation de notre ville :

La municipalité de Puteaux parle beaucoup de sécurité, et pourtant :

Selon l’OMS, la concentration de particules fines à Puteaux est trop élevée. Or, la mairie a refusé la mise en place d’une Zone à faible émission de particules concernant les véhicules les plus polluants.

Selon l’APUR, Puteaux est un “îlot de chaleur” avec des températures supérieures de 2 à 3 degrés. Lors des canicules, la différence atteint même 10 degrés ressentis. Or, la municipalité bétonise encore et coupe des arbres.

Selon BruitParif, Puteaux est l’une des villes les plus bruyantes d’Ile-de-France. Cette pollution sonore réduit votre durée de vie en bonne santé de 9 à 12 mois. Or, la mairie ne fait pas respecter les limites horaires des chantiers.

PortraitsC’est sans doute pour cela que, selon un classement du Parisien, Puteaux arrive à la 126e place des villes franciliennes où il fait bon vivre, alors que Neuilly est classé 2e, Suresnes 46e et Courbevoie 66e.

Au conseil municipal de Puteaux, pour votre sécurité, nous faisons des propositions pour limiter la bétonisation et réduire les pollutions.

Bouchra Sirsalane
et Christophe Grébert

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>
1 an après, Marie, 72 ans, dort toujours dans sa voiture à Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4f38f44200b ./?1-an-après-Marie-72-ans-dort-toujours-dans-sa-voiture-à-Puteaux Fri, 06 Dec 2019 08:37:34 +0100

Capture d’écran 2019-12-06 à 08.31.54

Cette pétition en faveur de Marie a été lancée sur Change.org il y a déjà 1 an ! Cette dame de 72 ans, qui attend un logement HLM depuis 15 ans, est toujours contrainte de dormir dans sa voiture stationnée dans un parking souterrain de Puteaux. Elle se rend encore chaque jour sur les marches de l'Hôtel-de-ville de Puteaux pour demander un RDV au maire. En vain...

Malgré votre mobilisation, sa demande n'a donc toujours pas été satisfaite. Pour agir auprès des administrations, un comité de soutien s'est créé. Ce comité accompagne Marie dans ses démarches auprès de la mairie de Puteaux et de la préfecture des Hauts-de-Seine pour faire valoir ses droits.

Nous vous invitons à vous y inscrire : https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Marie-et-aux-mal-log%C3%A9s-de-Puteaux-103961751088609/

"Contrairement à ce qu'affirment des militants du maire de Puteaux, aucune proposition de logement n’a été faite à Marie. Elle a obtenu une copie de son dossier social au CCAS de Puteaux, il est vide ! La mairie n'a rien fait, refusant même de la domicilier. Cette situation est incompréhensible dans la ville la plus riche de France".
Christophe Grébert

LIRE MON DOSSIER SUR MARIE

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>

Capture d’écran 2019-12-06 à 08.31.54

Cette pétition en faveur de Marie a été lancée sur Change.org il y a déjà 1 an ! Cette dame de 72 ans, qui attend un logement HLM depuis 15 ans, est toujours contrainte de dormir dans sa voiture stationnée dans un parking souterrain de Puteaux. Elle se rend encore chaque jour sur les marches de l'Hôtel-de-ville de Puteaux pour demander un RDV au maire. En vain...

Malgré votre mobilisation, sa demande n'a donc toujours pas été satisfaite. Pour agir auprès des administrations, un comité de soutien s'est créé. Ce comité accompagne Marie dans ses démarches auprès de la mairie de Puteaux et de la préfecture des Hauts-de-Seine pour faire valoir ses droits.

Nous vous invitons à vous y inscrire : https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Marie-et-aux-mal-log%C3%A9s-de-Puteaux-103961751088609/

"Contrairement à ce qu'affirment des militants du maire de Puteaux, aucune proposition de logement n’a été faite à Marie. Elle a obtenu une copie de son dossier social au CCAS de Puteaux, il est vide ! La mairie n'a rien fait, refusant même de la domicilier. Cette situation est incompréhensible dans la ville la plus riche de France".
Christophe Grébert

LIRE MON DOSSIER SUR MARIE

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>
EELV appelle à stopper l'artificialisation de l'île de Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4ce202d200d ./?EELV-appelle-à-stopper-l-artificialisation-de-l-île-de-Puteaux Wed, 04 Dec 2019 14:13:03 +0100

Capture d’écran 2019-12-04 à 13.56.48

EELV appelle, dans un communiqué, à stopper l'artificialisation de l'île de Puteaux, suite à l'annonce d'un important projet de constructions sur la partie de l'île appartenant à la ville de Paris.

La mairie de Paris, propriétaire de 11 hectares de terrain sur notre île, a en effet autorisé la Fédération Française de Tennis et la société Urban Soccer à y construire 16 terrains de foot intérieurs, 11 courts de tennis, un centre dédié au padel (un sport dérivé du tennis) avec 14 terrains, ainsi qu'un club house, une salle de fitness et une grande halle de 6.000 m2. 

Capture d’écran 2019-12-04 à 14.22.54"Les espaces naturels de notre ville continuent à être grignotés au profit de l’artificialisation", s'inquiète Europe Ecologie les Verts. Le parti écologiste demande à la mairie de Puteaux de refuser d'accorder un permis de construire pour ce projet et au contraire de prendre des mesures pour "préserver la biodiversité, la nature paysagère et naturelle de l’ile de Puteaux". 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

En mars 2019, avec ma collègue Bouchra Sirsalane, nous avons publié une tribune dans "Puteaux infos" appelant à réserver l'île de Puteaux aux sportifs et aux promeneurs. Il n'est en effet plus possible de grignoter petit à petit le seul poumon vert de notre ville, en construisant un batiment là ou en détruisant un espace vert ici, au profit d'installations sportives imposantes qui pourraient très bien prendre place dans des espaces déjà bétonnés.
Christophe Grébert 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>

Capture d’écran 2019-12-04 à 13.56.48

EELV appelle, dans un communiqué, à stopper l'artificialisation de l'île de Puteaux, suite à l'annonce d'un important projet de constructions sur la partie de l'île appartenant à la ville de Paris.

La mairie de Paris, propriétaire de 11 hectares de terrain sur notre île, a en effet autorisé la Fédération Française de Tennis et la société Urban Soccer à y construire 16 terrains de foot intérieurs, 11 courts de tennis, un centre dédié au padel (un sport dérivé du tennis) avec 14 terrains, ainsi qu'un club house, une salle de fitness et une grande halle de 6.000 m2. 

Capture d’écran 2019-12-04 à 14.22.54"Les espaces naturels de notre ville continuent à être grignotés au profit de l’artificialisation", s'inquiète Europe Ecologie les Verts. Le parti écologiste demande à la mairie de Puteaux de refuser d'accorder un permis de construire pour ce projet et au contraire de prendre des mesures pour "préserver la biodiversité, la nature paysagère et naturelle de l’ile de Puteaux". 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

En mars 2019, avec ma collègue Bouchra Sirsalane, nous avons publié une tribune dans "Puteaux infos" appelant à réserver l'île de Puteaux aux sportifs et aux promeneurs. Il n'est en effet plus possible de grignoter petit à petit le seul poumon vert de notre ville, en construisant un batiment là ou en détruisant un espace vert ici, au profit d'installations sportives imposantes qui pourraient très bien prendre place dans des espaces déjà bétonnés.
Christophe Grébert 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>
Grève du 5 décembre dans les écoles de Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4cddba5200d ./?Grève-du-5-décembre-dans-les-écoles-de-Puteaux Tue, 03 Dec 2019 21:47:19 +0100

6a00d8341c339153ef0240a4ba3385200b-800wi

Comme la loi le prévoit, l'accueil des enfants sera assuré dans les écoles de Puteaux lors de la journée de grève du jeudi 5 décembre 2019.

La loi d’août 2008 a en effet instauré un droit d’accueil des élèves en maternelle et élémentaire : 
Lorsque le nombre prévisionnel de grévistes est inférieur à 25% des enseignants, l’école doit accueillir les élèves avec les professeurs non grévistes.
Lorsqu’il est supérieur à 25%, c’est à la commune d’assurer l’accueil, en faisant appel à son personnel.

Jeudi, les enfants seront accueillis dès 7h30 et jusqu’à 19h.

Le service de restauration du midi sera assuré. Les familles qui garderont leurs enfants ne se verront pas facturer les prestations réservées (accueil du matin et du soir, restauration, études surveillées).

]]>

6a00d8341c339153ef0240a4ba3385200b-800wi

Comme la loi le prévoit, l'accueil des enfants sera assuré dans les écoles de Puteaux lors de la journée de grève du jeudi 5 décembre 2019.

La loi d’août 2008 a en effet instauré un droit d’accueil des élèves en maternelle et élémentaire : 
Lorsque le nombre prévisionnel de grévistes est inférieur à 25% des enseignants, l’école doit accueillir les élèves avec les professeurs non grévistes.
Lorsqu’il est supérieur à 25%, c’est à la commune d’assurer l’accueil, en faisant appel à son personnel.

Jeudi, les enfants seront accueillis dès 7h30 et jusqu’à 19h.

Le service de restauration du midi sera assuré. Les familles qui garderont leurs enfants ne se verront pas facturer les prestations réservées (accueil du matin et du soir, restauration, études surveillées).

]]>
Une station de tramway au pied de la tour Défense 2000 à Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4a19f8f200c ./?Une-station-de-tramway-au-pied-de-la-tour-Défense-2000-à-Puteaux Tue, 26 Nov 2019 15:54:25 +0100

Tram

Une nouvelle station de la ligne de tramway T2 pourrait être créée à Puteaux, au pied de la tour Défense 2000, entre les stations de la Défense et de la gare de Puteaux.

L’autorité des transports de la région "Ile-de-France Mobilités" lance, avec d’autres acteurs dont l’État, la région, le département des Hauts-de-Seine et l'établissement public "Paris La Défense", une étude de faisabilité.

Cette nouvelle station aurait 2 objectifs :

1/ désaturer celle de la Défense dont les quais sont engorgés aux heures de pointe.

2/ accompagner le réaménagement du secteur de la Rose de Cherbourg et d’offrir une meilleure desserte aux milliers d’habitants et de salariés du quartier qui n'auraient donc plus à transiter par la gare de la Défense.

Si ce projet devait se réaliser, cela ne serait pas avant plusieurs années. Aucun calendrier n'est encore fixé.

(source : Defense-92.fr)

Plusieurs tours de bureau doivent être construites à cet endroit, dont Hekla, une tour de 220 m qui pourra accueillir 5.800 salariés. Il faudra bien assurer leur transport. Construire sans fin de nouvelles tours, saturer un peu plus Puteaux, est-ce bien raisonnable ?
Christophe Grébert

Lautreimage-Publicis_Hines_Hekla_Pv07_Ext_Aerienne_V2_03-768x541

AJN-HEKLA_oct2016-585x650

]]>

Tram

Une nouvelle station de la ligne de tramway T2 pourrait être créée à Puteaux, au pied de la tour Défense 2000, entre les stations de la Défense et de la gare de Puteaux.

L’autorité des transports de la région "Ile-de-France Mobilités" lance, avec d’autres acteurs dont l’État, la région, le département des Hauts-de-Seine et l'établissement public "Paris La Défense", une étude de faisabilité.

Cette nouvelle station aurait 2 objectifs :

1/ désaturer celle de la Défense dont les quais sont engorgés aux heures de pointe.

2/ accompagner le réaménagement du secteur de la Rose de Cherbourg et d’offrir une meilleure desserte aux milliers d’habitants et de salariés du quartier qui n'auraient donc plus à transiter par la gare de la Défense.

Si ce projet devait se réaliser, cela ne serait pas avant plusieurs années. Aucun calendrier n'est encore fixé.

(source : Defense-92.fr)

Plusieurs tours de bureau doivent être construites à cet endroit, dont Hekla, une tour de 220 m qui pourra accueillir 5.800 salariés. Il faudra bien assurer leur transport. Construire sans fin de nouvelles tours, saturer un peu plus Puteaux, est-ce bien raisonnable ?
Christophe Grébert

Lautreimage-Publicis_Hines_Hekla_Pv07_Ext_Aerienne_V2_03-768x541

AJN-HEKLA_oct2016-585x650

]]>
Un Noël pour tous les enfants, vraiment tous les enfants de Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4a1487e200c ./?Un-Noël-pour-tous-les-enfants-vraiment-tous-les-enfants-de-Puteaux Mon, 25 Nov 2019 18:09:52 +0100

Noel

Pourquoi la ville de Puteaux n'offre pas de cadeau aux enfants dans ses RAM (Relais des Assistantes Maternelles). Sur Puteaux Futur, la conseillère municipale Modem Bouchra Sirsalane propose que tous les enfants à Puteaux aient droit au même Noël, en recevant aussi un cadeau de la commune :

Dans notre ville si riche, Noël est plus qu’ailleurs un événement. Une part importante du budget municipal y est dédié pour le plaisir des petits et des grands : un thème (cette année, la Russie!), de belles illuminations, le traditionnel sapin géant venu des montagnes, cette incroyable patinoire installée sur la place de la mairie… et les cadeaux !

Pour de nombreux Putéoliennes et Putéoliens, Noël évoque un moment de joie en famille ou entre amis, ou bien simplement un moment de partage, un temps où l’on se retrouve pour être ensemble. Beaucoup d’entre vous donnent de leur temps aux autres, aux plus démunis par exemple, parfois dans le cadre de leur engagement associatif et plus particulièrement pendant les fêtes, en offrant un repas, un cadeau, du temps pour l’autre… C’est cela aussi l’esprit de Noël : le don soi.   

Ce don de soi, ce geste que l’on fait pour les autres sans rien attendre en retour. 
 
C’est ce que font nos chères assistantes maternelles qui, comme chaque année, vont, avec leur propre argent, organiser une fête de Noël dans les RAM (Relais des Assistants Maternels) pour les enfants qu’elles gardent. Merci à elles pour ce beau geste et pour leur travail. 
 
Comme chaque année aussi, les enfants dont elles s’occupent ne recevront pas de cadeaux de la ville, contrairement aux enfants accueillis en crèche. 
 
SirsalaneComment se fait-il que tous les enfants de Puteaux n’aient pas droit à un sapin, des guirlandes, des gâteaux et des cadeaux, sur le seul fait qu’ils ne sont pas inscrits dans une crèche municipale ? 

Nous proposons que la ville accorde le même Noël à tous les petits de la ville, y compris à ceux gardés par les assistantes maternelles. Nos 2 RAM du Théâtre et du Moulin sont faits pour être des lieux d’accueil et d’animation.

 
Alors rêvons que ce Noël sera le même pour tous les enfants de Puteaux !
 
Bouchra Sirsalane

Publié sur www.puteauxfutur.com 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js"> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>

Noel

Pourquoi la ville de Puteaux n'offre pas de cadeau aux enfants dans ses RAM (Relais des Assistantes Maternelles). Sur Puteaux Futur, la conseillère municipale Modem Bouchra Sirsalane propose que tous les enfants à Puteaux aient droit au même Noël, en recevant aussi un cadeau de la commune :

Dans notre ville si riche, Noël est plus qu’ailleurs un événement. Une part importante du budget municipal y est dédié pour le plaisir des petits et des grands : un thème (cette année, la Russie!), de belles illuminations, le traditionnel sapin géant venu des montagnes, cette incroyable patinoire installée sur la place de la mairie… et les cadeaux !

Pour de nombreux Putéoliennes et Putéoliens, Noël évoque un moment de joie en famille ou entre amis, ou bien simplement un moment de partage, un temps où l’on se retrouve pour être ensemble. Beaucoup d’entre vous donnent de leur temps aux autres, aux plus démunis par exemple, parfois dans le cadre de leur engagement associatif et plus particulièrement pendant les fêtes, en offrant un repas, un cadeau, du temps pour l’autre… C’est cela aussi l’esprit de Noël : le don soi.   

Ce don de soi, ce geste que l’on fait pour les autres sans rien attendre en retour. 
 
C’est ce que font nos chères assistantes maternelles qui, comme chaque année, vont, avec leur propre argent, organiser une fête de Noël dans les RAM (Relais des Assistants Maternels) pour les enfants qu’elles gardent. Merci à elles pour ce beau geste et pour leur travail. 
 
Comme chaque année aussi, les enfants dont elles s’occupent ne recevront pas de cadeaux de la ville, contrairement aux enfants accueillis en crèche. 
 
SirsalaneComment se fait-il que tous les enfants de Puteaux n’aient pas droit à un sapin, des guirlandes, des gâteaux et des cadeaux, sur le seul fait qu’ils ne sont pas inscrits dans une crèche municipale ? 

Nous proposons que la ville accorde le même Noël à tous les petits de la ville, y compris à ceux gardés par les assistantes maternelles. Nos 2 RAM du Théâtre et du Moulin sont faits pour être des lieux d’accueil et d’animation.

 
Alors rêvons que ce Noël sera le même pour tous les enfants de Puteaux !
 
Bouchra Sirsalane

Publié sur www.puteauxfutur.com 

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js"> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>
Une pétition pour demander la réouverture de l'école Petitot à Puteaux tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4eddfda200b ./?Une-pétition-pour-demander-la-réouverture-de-l-école-Petitot-à-Put Fri, 22 Nov 2019 12:58:14 +0100

Capture d’écran 2019-11-22 à 12.48.57

L'élue de Puteaux Bouchra Sirsalane a lancé sur Change.org une pétition pour réclamer la réouverture de l'école Petitot sur le haut de Puteaux.

La municipalité a fermé cette école en 2018 en promettant sa réouverture en septembre 2019 après rénovation. Or, lors du dernier conseil municipal en octobre, la maire a laissé entendre que cette école primaire pourrait finalement être définitivement fermée.

Les enfants doivent désormais se rendre à l'école des Bergères. Pour cela, ils doivent traverser l'avenue du Général de Gaulle qui est une véritable autoroute urbaine.

Bouchra Sirsalane demande "la réouverture, comme cela a été promis, de l’école Petitot : pour prévenir les accidents, ne pas exposer les enfants aux gaz d’échappement et leur offrir une scolarité paisible".

L'élue propose "d’en faire un établissement modèle : planté d’arbres, certifié développement durable et à la pédagogie innovante, pour le bien-être des enfants et en faire des citoyens responsables".

POUR SIGNER CETTE PETITION : www.change.org/p/ville-de-puteaux-pour-la-r%C3%A9ouverture-de-l-%C3%A9cole-petitot-%C3%A0-puteaux

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>

Capture d’écran 2019-11-22 à 12.48.57

L'élue de Puteaux Bouchra Sirsalane a lancé sur Change.org une pétition pour réclamer la réouverture de l'école Petitot sur le haut de Puteaux.

La municipalité a fermé cette école en 2018 en promettant sa réouverture en septembre 2019 après rénovation. Or, lors du dernier conseil municipal en octobre, la maire a laissé entendre que cette école primaire pourrait finalement être définitivement fermée.

Les enfants doivent désormais se rendre à l'école des Bergères. Pour cela, ils doivent traverser l'avenue du Général de Gaulle qui est une véritable autoroute urbaine.

Bouchra Sirsalane demande "la réouverture, comme cela a été promis, de l’école Petitot : pour prévenir les accidents, ne pas exposer les enfants aux gaz d’échappement et leur offrir une scolarité paisible".

L'élue propose "d’en faire un établissement modèle : planté d’arbres, certifié développement durable et à la pédagogie innovante, pour le bien-être des enfants et en faire des citoyens responsables".

POUR SIGNER CETTE PETITION : www.change.org/p/ville-de-puteaux-pour-la-r%C3%A9ouverture-de-l-%C3%A9cole-petitot-%C3%A0-puteaux

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>
Election municipale à Puteaux : aux citoyens de décider et d'agir tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a4ed6670200b ./?Election-municipale-à-Puteaux-aux-citoyens-de-décider-et-d-agir Thu, 21 Nov 2019 09:32:11 +0100

Publié sur grebert.net :

IMG_4466

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars. Ce prochain mandat, de 2020 à 2026, sera important pour toutes les communes. Il sera celui de plusieurs transitions sur l'environnement, des mobilités, de l'urbanisme... De grandes décisions devront être prises et les élus ne devront pas se tromper.

A Puteaux, avec ma collègue Bouchra Sirsalane, nous nous sommes donc efforcés d'imaginer le futur de  notre ville en soumettant au conseil municipal des propositions pour améliorer le cadre de vie des habitants, assurer le bien-être des familles & des seniors et préparer les jeunes à un monde toujours plus ouvert.

Nous espérions provoquer un débat sur les idées. Nous attendions une discussion sur un projet pour Puteaux. Si vous avez été nombreux à commenter nos propositions sur les réseaux sociaux, nous avons en revanche attendu les réactions des responsables locaux. La maire et sa majorité ont rejeté ce que nous disions et les autres élus sont restés souvent silencieux. 

A 4 mois de l'échéance électorale, les partis font leur apparition. La droite non ceccaldiste, anciennement baptisée "Puteaux en mouvement", a repris la bannière "En Marche", pendant que la gauche hamoniste s'avance sous un affichage bucolique. Chacun draguant ses électeurs en ignorant l'autre. 

Ces campagnes répondent-elles à l'enjeu local ? Peuvent-elles créer les conditions d'une alternance ? Ou s'agit-il surtout de  gagner des sièges de "grands électeurs" en perspective des élections sénatoriales en 2023 ?

Sans rassemblement de tous les opposants, il n'y aura pas de nouvelle majorité

De scrutin en scrutin, l'histoire est malheureusement toujours la même à Puteaux. Des enjeux partisans cannibalisent le débat local des idées et empêchent la recherche d'une stratégie de victoire commune. Car le premier but des opposants putéoliens ne devrait-il pas être de mettre fin à un système clientéliste qui fait que la ville est dirigée par la même famille depuis 50 ans ? 

Nous avons discuté avec les représentants locaux des partis. Nous leur avons proposé un rassemblement : "A situation exceptionnelle, solution exceptionnelle : mettez de côté vos étiquettes qui divisent et préparons un projet capable d'apporter les changements nécessaires pour notre ville". Cet appel a reçu jusqu'ici peu d'écho. Le candidat désigné par La République En Marche croit pouvoir gagner sur sa seule marque. Et la gauche locale refuse l'unité au-delà de son camp.

9714518225_4cae0529cb_oAlors que faire ? Laisser 6 ans de plus la même majorité bétonner sans contrôle notre ville ? Je me résous difficilement à cette perspective.

Je crois en un rassemblement des citoyens. C'est à vous de décider et d'agir : voulez-vous d'un autre projet, d'une autre équipe, d'un autre Futur pour Puteaux ?

A vous de nous dire,

Christophe Grébert

contact : grebert@gmail.com
06 10 14 88 20

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>

Publié sur grebert.net :

IMG_4466

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars. Ce prochain mandat, de 2020 à 2026, sera important pour toutes les communes. Il sera celui de plusieurs transitions sur l'environnement, des mobilités, de l'urbanisme... De grandes décisions devront être prises et les élus ne devront pas se tromper.

A Puteaux, avec ma collègue Bouchra Sirsalane, nous nous sommes donc efforcés d'imaginer le futur de  notre ville en soumettant au conseil municipal des propositions pour améliorer le cadre de vie des habitants, assurer le bien-être des familles & des seniors et préparer les jeunes à un monde toujours plus ouvert.

Nous espérions provoquer un débat sur les idées. Nous attendions une discussion sur un projet pour Puteaux. Si vous avez été nombreux à commenter nos propositions sur les réseaux sociaux, nous avons en revanche attendu les réactions des responsables locaux. La maire et sa majorité ont rejeté ce que nous disions et les autres élus sont restés souvent silencieux. 

A 4 mois de l'échéance électorale, les partis font leur apparition. La droite non ceccaldiste, anciennement baptisée "Puteaux en mouvement", a repris la bannière "En Marche", pendant que la gauche hamoniste s'avance sous un affichage bucolique. Chacun draguant ses électeurs en ignorant l'autre. 

Ces campagnes répondent-elles à l'enjeu local ? Peuvent-elles créer les conditions d'une alternance ? Ou s'agit-il surtout de  gagner des sièges de "grands électeurs" en perspective des élections sénatoriales en 2023 ?

Sans rassemblement de tous les opposants, il n'y aura pas de nouvelle majorité

De scrutin en scrutin, l'histoire est malheureusement toujours la même à Puteaux. Des enjeux partisans cannibalisent le débat local des idées et empêchent la recherche d'une stratégie de victoire commune. Car le premier but des opposants putéoliens ne devrait-il pas être de mettre fin à un système clientéliste qui fait que la ville est dirigée par la même famille depuis 50 ans ? 

Nous avons discuté avec les représentants locaux des partis. Nous leur avons proposé un rassemblement : "A situation exceptionnelle, solution exceptionnelle : mettez de côté vos étiquettes qui divisent et préparons un projet capable d'apporter les changements nécessaires pour notre ville". Cet appel a reçu jusqu'ici peu d'écho. Le candidat désigné par La République En Marche croit pouvoir gagner sur sa seule marque. Et la gauche locale refuse l'unité au-delà de son camp.

9714518225_4cae0529cb_oAlors que faire ? Laisser 6 ans de plus la même majorité bétonner sans contrôle notre ville ? Je me résous difficilement à cette perspective.

Je crois en un rassemblement des citoyens. C'est à vous de décider et d'agir : voulez-vous d'un autre projet, d'une autre équipe, d'un autre Futur pour Puteaux ?

A vous de nous dire,

Christophe Grébert

contact : grebert@gmail.com
06 10 14 88 20

<script src="https://platform.twitter.com/widgets.js">

]]>
Puteaux 100% accessible au vélo et aux piétons tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a49e3ffa200c ./?Puteaux-100-accessible-au-vélo-et-aux-piétons Mon, 18 Nov 2019 16:01:37 +0100

Puteaux-velo

Faisons de Puteaux une ville où il fait bon circuler à pied ou à vélo.

Au cours  du conseil municipal du 10 octobre 2019, je suis à nouveau intervenu pour souligner combien il n'était pas agréable de marcher ou de faire du vélo dans notre ville : embouteillages, bruit, pollution, trottoirs mal faits, chaussées conçues comme des autoroutes, absence de pistes cyclables...

J'ai listé une série de propositions faites au cours de notre mandat pour améliorer cette situation :

 

]]>

Puteaux-velo

Faisons de Puteaux une ville où il fait bon circuler à pied ou à vélo.

Au cours  du conseil municipal du 10 octobre 2019, je suis à nouveau intervenu pour souligner combien il n'était pas agréable de marcher ou de faire du vélo dans notre ville : embouteillages, bruit, pollution, trottoirs mal faits, chaussées conçues comme des autoroutes, absence de pistes cyclables...

J'ai listé une série de propositions faites au cours de notre mandat pour améliorer cette situation :

 

]]>
Election municipale à Puteaux : Joëlle Ceccaldi soutenue par Les Républicains tag:typepad.com,2003:post-6a00d8341c339153ef0240a49d7fac200c ./?Election-municipale-à-Puteaux-Joëlle-Ceccaldi-soutenue-par-Les-Ré Sat, 16 Nov 2019 15:51:37 +0100

Capture d’écran 2019-11-16 à 15.37.39

Cette semaine, Le Parisien a annoncé que la commission nationale du parti Les Républicains, chargée de désigner les candidats pour les élections municipales de mars 2020, a choisi de soutenir Joëlle Ceccaldi-Raynaud à Puteaux.

La maire sortante, âgée de 69 ans, occupe cette fonction depuis 16 ans. Elle est membre du conseil municipal depuis 1995 et a été adjointe jusqu'en 2004, avant de succéder à son père.

Elle a aussi été députée durant 10 ans, et conseillère régionale pendant 3 ans (source : wikipedia).

<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>

Capture d’écran 2019-11-16 à 15.37.39

Cette semaine, Le Parisien a annoncé que la commission nationale du parti Les Républicains, chargée de désigner les candidats pour les élections municipales de mars 2020, a choisi de soutenir Joëlle Ceccaldi-Raynaud à Puteaux.

La maire sortante, âgée de 69 ans, occupe cette fonction depuis 16 ans. Elle est membre du conseil municipal depuis 1995 et a été adjointe jusqu'en 2004, avant de succéder à son père.

Elle a aussi été députée durant 10 ans, et conseillère régionale pendant 3 ans (source : wikipedia).

<script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8">
]]>