HADOPI : vers les premiers mail ?

Posté le 09 août 2010 rédigé par Anadrark classé dans Non classé - Aucun commentaire


HADOPI HADOPI...

Depuis 2008, on en entend parler, depuis 2008, on me demande si j'ai peur d'HADOPI, qu'on ne pourra plus télécharger sans se faire alpaguer par la Haute Autorité...

Donc, l'HADOPI (acronyme pour "Haute Autorité pour la diffusion des ½uvres et la protection des droits sur Internet", ça en jette hein ?), projet lancé depuis 2008 donc, faites pour protéger le fric des maisons de disques le droit des artistes sur leurs compositions.

Sur le principe, c'est une bonne idée, après tout, ça fait longtemps que l'ont aurait du revoir la rémunération des auteurs/compositeurs/artistes, après, cette loi ne les rémunère pas mieux en fait, elle permet de faire peur aux internautes pour qu'ils aillent se ruer à la FNAC (ce que nous feront tous, c'est certain).

Donc, l'HADOPI est en branle depuis mai/juin 2010, car elle est en possession de tous les décrets qui lui permettent d'agir, pour mémoire, 10.000 titres et 100 films seront surveillés, moitié nouveauté, moitié classique (alors, c'est pas conséquent comme nombre ?)

Depuis le début, beaucoup de gens critique la loi HADOPI pour les difficultés techniques de mise en oeuvre (identification de l'adresse IP, fiabilité de la preuve, etc.) et surtout pour la présomption d'innocence qui pour le coup n'existe plus, en effet, c'est à l'accusé de prouver qu'il n'est pas coupable, et non à l'accusation de prouver sa culpabilité (ce qui rappelons-le, est la base de la justice française).

Et la cerise sur le gâteau, c'est la facture, en effet, le gouvernement a décidé que ce sont les ayants-droit (comprenez grosse maison de disques) qui passeront à la caisse, le prix annoncé pour l'identification d'une adresse IP (une seule) est de 8.50¤, l'HADOPI a annoncé 50.000 IP par jour, faites le calcul... (ma calculatrice windows me donne 425.000¤... par jour donc), ce sont les maisons de disques qui vont payer ça... Devinez qui va payer le dernier album de Justin Timberlake 30¤ ?

Enfin, tout ça pour dire que l'HADOPI est pour moi une énorme blague, qui n'aboutira à rien, à part à faire peur à ceux qui ne connaissent rien à internet. Et puis, il suffit que vous ayez des goûts un peu marginaux pour ne pas avoir peur de la Haute Autorité qui ne surveillera que de la musique labellisée "NRJ", "Skyrock" et "Wit FM", pas de problème.


P.S. : si vous recevez un mail de l'HADOPI, transférez le moi, ça vaudra une fortune pour les spammeurs de tout poil >.<
 

Mots clés : , Actualités, HADOPI, Numérique

Hadopi, encore...

Posté le 14 juin 2010 rédigé par Anadrark classé dans Non classé - Aucun commentaire


Si vous suivez un peu Hadopi, vous avez certainement fait attention au nouveau logiciel de sécurisation orange.

Ce petit logiciel qui fonctionne pour la modique somme de 2¤ par mois vous permet de bloquer les logiciels et les protocoles P2P (notez l'utilité) et de créer un log du lancement / arrêt de tel logiciel sur votre machine. Le genre de logiciel super utile pour vous disculpez si vous vous faites prendre par Hadopi alors qu'un méchant pirate utilisait votre connexion internet pendant que vous dormiez profondément PC éteint. Car oui, ce logiciel protège votre PC, et non votre connexion (cherchez l'erreur...).

Bon, Orange veux se faire des sous sur un logiciel inutile. Pourquoi pas. Mais là où ça devient drôle, c'est la méga-faille du logiciel.Explication.

En fouillant dans les communications du logiciel, un internaute a pu obtenir l'adresse du serveur qui contient les données. Et là, surprise ! Un log contenant toutes les adresses IP des utilisateurs de ce logiciel indispensable, s'en suit diffusion des adresses IP sur internet et sur les réseaux P2P (surveillé par TMG, le chien de chasse d'Hadopi qui flaire les méchants pirates depuis la semaine dernière). Donc, si vous utilisé ce super logiciel de sécurisation, vous faites preuves de négligeance caractérisée de sécurisation de votre ligne internet (c'est beau les termes juridique de la Haute Autorité, tout ça pour dire : "y'a un gars plus fort que vous qui a piraté votre accès internet, donc vous êtes coupable !").

Allez, la cerise sur le gâteau, un autre internaute courageux a décidé de se connecter à l'interface d'administration du serveur en question. Couple user/password : admin/admin... On veut vraiment laisser gouverner internet par ces incapables ?


Sources :
Numerama
Korben
PC INpact

Mots clés : Actualités, HADOPI, Numérique